dernières commandes

  •  
    Aleksandar N., Serbia
  •  
    Laurent P., France
  •  
    Cher D., Netherlands
  •  
    Marnie S., United States
  •  
    ABDULLAH A., Saudi Arabia
  •  
    Fahrettin T., Germany
  •  
    Leo K., Italy
  •  
    oguzhan D., Turkey
  •  
    Donna B., United States
  •  
    Chandramouli M., United States
  •  
    Anton T., Sweden
  •  
    Dirk B., Germany
  •  
    Daniel T., Germany
  •  
    Leonid S., Russian Federation
  •  
    SERGINA V., Romania
  •  
    Zenith H., South Africa
  •  
    Petar K., Serbia
  •  
    Sladjana D., Serbia
  •  
    thomas P., Germany
  •  
    Christine D., Belgium
  •  
    Christine D., Belgium
  •  
    Heikki M., Finland
  •  
    Victor M., Netherlands
  •  
    A S., Saudi Arabia
  •  
    Jon W., United States
  •  
    Martin A., Sweden
  •  
    Adriani T., Reunion Island
  •  
    Piotr B., Poland
  •  
    pintér M., Hungary
  •  
    Kai L., Germany
  •  
    Anthony L., Reunion Island
  •  
    loic M., Italy
  •  
    Abdulla A., United Kingdom
  •  
    Thibaut K., France
  •  
    Neill W., United States
  •  
    Adriana K., Slovakia
  •  
    Jovan V., Germany
  •  
    احمد Ø., Saudi Arabia
  •  
    christian B., France
  •  
    Veronika D., Germany
  •  
    Natasja J., Belgium
  •  
    Pero V., Serbia
  •  
    Frank M., Germany
  •  
    Senka M., Serbia
  •  
    Denzel L., Netherlands
  •  
    Julien J., France
  •  
    Stelios T., Greece
  •  
    Joseph G., United States
  •  
    NIKOLAOS K., Greece
  •  
    Orti S., Italy
  •  
    Eleonora R., Sweden
  •  
    Nina L., United States
  •  
    Sam C., United States
  •  
    Burim M., Germany
  •  
    Elena S., Bulgaria
  •  
    Sió L., Hungary
  •  
    Pedro C., Portugal
  •  
    M. PAULO S., France
  •  
    Alfons B., Germany
  •  
    Marek M., Czech Republic

Meilleures ventes

Il y a 182 produits.

Affichage 1-12 de 182 article(s)

Produit best-seller

Ce produit ne peut pas être acheté et payé avec PayPal
1.800.000 graines fraîches biologiques / 1kg de pavot à opium (Papaver somniferum) 22 - 3

1.800.000 graines fraîches...

Prix 22,00 €
,
5/ 5
<h2 class=""><strong>1.800.000 graines fraîches biologiques / 1kg de pavot à opium véritable (Papaver somniferum)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>Prix par paquet de 1kg 1.800.000 graines fraîches.</strong></span></h2> <p>Il peut être utilisé pour semer et manger.</p> <p>Le pavot somnifère ou pavot à opium (Papaver somniferum), appelé également « pavot des jardins », est une espèce de plante herbacée annuelle de la famille des Papaveraceae originaire d'Europe méridionale et d'Afrique du Nord. Connue pour ses propriétés psychotropes sédatives, le pavot somnifère ou pavot à opium (Papaver somniferum) est aussi cultivé à des fins ornementales ou alimentaires.</p> <p>Le pavot somnifère ou pavot à opium (Papaver somniferum) une plante annuelle herbacée dont la tige peut atteindre jusqu'à 1,5 mètre. Les fleurs peuvent être blanches, mais elles sont le plus souvent lilas (rose sale), avec un centre violet foncé.</p> <p>La capsule, ronde et grosse, contient de très nombreuses graines.</p> <p><strong><em>Utilisations du pavot somnifere</em></strong></p> <p><strong>Ornement</strong></p> <p>Ses belles fleurs font du pavot une plante ornementale appréciée. Il existe des cultivars à fleurs doubles (au nombre de pétales multiplié comme chez les roses) ou encore ornées de carpelles (spécimen poule et poussins) ou bien formant une fausse noix interne (ou même un agglomérat de carpelles intérieures) ou présentant de manière exceptionnelle deux fleurs et deux fruits par extrémité</p> <p><strong>Alimentation</strong></p> <p>Les graines du pavot somnifère ou pavot à opium (Papaver somniferum) sont très riches en vitamine B1. Elles contiennent également de la lécithine, des protéines et plus de 50% d'une huile grasse, l'huile d'œillette les jeunes feuilles étaient autrefois consommées comme la laitue. Elles sont très bonnes</p> <p><strong>Thérapeutique</strong></p> <p>L'usage de décoctions de pavot est un remède traditionnel dans les régions où la plante peut être cultivée, notamment du fait de ses vertus sédatives.</p> <p>Le pavot contient opium, morphine et beaucoup d'autres alcaloïdes.</p><script src="//cdn.public.n1ed.com/G3OMDFLT/widgets.js"></script>
MHS 38 B 1kg
1.800.000 graines fraîches biologiques / 1kg de pavot à opium (Papaver somniferum) 22 - 3
Graines de Arum tacheté ou le Gouet tacheté (Arum maculatum) 2.25 - 1

Graines de Arum tacheté ou...

Prix 2,25 €
,
5/ 5
<h2><strong>Graines de Arum tacheté ou le Gouet tacheté (Arum maculatum)</strong></h2> <h2><span style="color:#ff0000;"><strong>10 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>L’Arum tacheté ou le Gouet tacheté (Arum maculatum) est une plante herbacée des régions tempérées de la famille des Araceae. L'inflorescence émet de la chaleur et diffuse des odeurs d'excréments pour attirer de petites mouches qui assurent la pollinisation. Il est parfois appelé la Chandelle, le Pied-de-veau, le Manteau de la Sainte-Vierge, la Pilette ou la Vachotte.</p> <p><strong>Phytonymie</strong></p> <p>Arum en latin et aron en grec désignaient diverses espèces de ce genre. L'arum tacheté fut jadis qualifié de « vit de prêtre » ou « de chien » pour la grêle et blême érection de son spadice. Cette image grivoise fait référence à l'abstinence des prêtres qui était supposée avoir une influence sur la taille de leur pénis1.</p> <p><strong>Histoire</strong></p> <p>Jadis, l’Arum maculatum était considéré comme une plante magique associée à la magie blanche. Autrefois on pensait que le tubercule du pied-de-veau enveloppé dans une feuille de laurier d'Apollon favorisait les entreprises juridiques2.</p> <p><strong>Description</strong></p> <p>L'Arum tacheté est une plante vivace (un géophyte), de 20 à 50 cm de haut3, poussant sur une tige souterraine épaissie en forme de tubercule.</p> <p>Les feuilles qui apparaissent au printemps (à la différence de celles de l'arum d'Italie qui apparaissent en automne) sont portées par un pétiole deux fois plus long que le limbe. Celui-ci est hasté-sagitté, maculé de taches brunes ou parfois entièrement vert. Les feuilles apparues au mois de mars disparaissent en été.</p> <p>L'inflorescence comporte une grande spathe vert jaunâtre ou violacée entourant un axe charnu, le spadice 2 à 3 fois plus court, terminé par une massue rouge violacée. Les fleurs unisexuées sont disposées en anneaux : en bas les fleurs femelles puis au-dessus les fleurs mâles dans un anneau 2 à 3 fois plus court, entouré de filaments. La floraison a lieu en mai.</p> <p>Les fruits sont des baies d'abord vertes, devenant rouges à maturité.</p> <p><strong>Confusions possibles</strong></p> <p>La différence majeure entre Arum maculatum et Arum italicum tient à la couleur du spadice : il est violet chez maculatum et jaune chez italicum.</p> <p><strong>Écologie</strong></p> <p>L'Arum tacheté se rencontre presque partout en France mais toutefois plus rarement dans les régions méditerranéennes. On le rencontre aussi en Europe, de l'Espagne à la Suède et du Royaume-Uni à la Hongrie. Il croît aussi en Biélorussie, Ukraine et Turquie.</p> <p>Le gouet tacheté croît en milieu forestier et fruticées argilo-calcaires, supportant difficilement la concurrence d'autres plantes de sous-bois. C'est une espèce d'ombre croissant sur sols profonds. Sa culture dans les jardins d'ornement est difficile. Au bout de 20 à 30 ans selon les conditions, cette espèce peut coloniser de nouvelles zones boisées par des feuillus, à proximité d'anciennes zones boisées, si le sol est suffisamment riche en humus.</p> <p><strong>Reproduction</strong></p> <p>De la rosette, surgit au mois de mai une inflorescence formée d'un spadice charnu odorant enveloppé par une spathe en forme de flamme. Un renflement à la base de la spathe, appelé chambre florale, forme à floraison un piège à insectes. Attirés par les odeurs exhalées par le spadice, ils tombent à l'intérieur de cette chambre. Sur le spadice, des poils les empêchent de ressortir par le haut, les parois internes de la spathe sont glissantes et laissent exsuder un liquide nourricier. Les fleurs femelles à la base du spadice s'ouvrent en premier et sont donc fécondées par les petites mouches du genre Psychoda porteuses de pollen provenant d'autres plantes. Le deuxième jour, ce sont les fleurs mâles qui libèrent leur pollen, après quoi l'intérieur de la spathe s'assèche, les poils se relâchent et les Psychoda peuvent s'échapper, emportant le pollen vers d'autres plantes. Ce phénomène ne dépasse pas 72 heures.</p> <p>Ne subsiste plus tard dans la saison que l'axe du spadice portant un épi de baies rouges familièrement appelées « raisins de serpent ». Les baies et les feuilles contiennent de l'oxalate de calcium; elles sont toxiques.</p> <p>La diffusion des odeurs par le spadice est facilitée par un important dégagement de chaleur produit au niveau des mitochondries par un phénomène métabolique nommé thermogenèse4. Les tissus de l'Arum maculatum produisent jusqu'à 400 mW g-1 alors qu'un colibri en vol ne produit que 240 mW g-1. Les deux zones de plus grande activité métabolique sont l'extrémité du spadice (l'appendice) et la zone des fleurs mâles.</p> <p><strong>Composition</strong></p> <p>Les tubercules contiennent une grande proportion d'amidon mais aussi des cristaux d'oxalate de calcium qui les rendent impropres à la consommation sans préparation. Ils contiennent également des saponines et une essence âcre.</p> <p> </p> <p>Les feuilles contiennent des alcaloïdes dont la nicotine et trois amines primaires6. Elles sont riches en acide oxalique sous la forme de fins spicules ou raphides, qui peuvent occasionner des irritations aux muqueuses des herbivores qui tentent d’en manger. La plante peut ainsi causer un œdème de la langue.</p> <p>L'odeur émise par l'inflorescence se compose principalement de 2-heptanone, indole, germacrène et p-crésol7.</p> <p><strong>Utilisations</strong></p> <p>Toutes les parties de la plante sont toxiques. La plante est utilisée des façons suivantes :</p> <p>En cataplasme, la plante est réputée pour soigner les cors, panaris et verrues8.</p> <p>Les tubercules de gouet tacheté et de gouet d'Italie ont été consommés à partir de l'Antiquité dans différentes régions d'Europe sous forme de pain ou de gâteaux9. Toxiques à l'état frais, ils doivent être épluchés et bouillis à plusieurs eaux de nombreuses fois.</p> <p>Au Royaume-Uni, la boisson Saloop est parfois un Salep réalisé avec de la farine de tubercule d' Arum maculatum ou de Maranta arundinacea10.</p>
MHS 119 AM
Graines de Arum tacheté ou le Gouet tacheté (Arum maculatum) 2.25 - 1
Graines de Grenadille Géante (Passiflora quadrangularis) 2.5 - 10

Graines de Grenadille...

Prix 2,50 €
,
5/ 5
<h2>Graines de Grenadille Géante (Passiflora quadrangularis)</h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>5 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>Plante grimpante à forte végétation, ces feuilles mesurent 10 à 25 centimètres de long de couleur vert vif.</p> <p>Des fleurs globuleuses de 8 à 12 centimètres m de diamètre, pendantes, parfumées, de couleur rouge pâle apparaissent&nbsp;de&nbsp;juillet à octobre. La couronne est composée de filaments ondulés de 2 à 6 centimètres de long, oblongs, ovoïdes striés de pourpre-rouge et de blanc, tachetés de rose, de rouge ou de violet.</p> <p>Les fruits, appellés barbadines, sont comestibles et très gros. Ils mesurent de 20 à 30 centimètres de long et peut peser plusieurs kilogrammes. A maturité le fruit est de couleur jaune. Il est consommé frais à maturité ou en légume pour les fruits imature.</p> <p>Cette plante est cultivable en intérieur derrière une fenêtre ou dans une véranda ensoleillée. Elle trouvera aussi sa place en été sur terrasses et balcons. Elle peut résister à une température de -2°C mais si vous n'habitez pas une région au doux climat, il est conseillé de la cultiver en bac afin de pouvoir la rentrer en serre ou véranda pendant la période hivernale.</p> <p><span style="color: #000000;"><strong>Nom commun</strong>: Passiflore Quadrangulaire, Grenadille géante, Barbadine, Giant granadilla&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Famille</strong>: passifloracées&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Origine</strong>: Amérique du Sud&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Hauteur à maturité</strong>: 8 à 12 mètres&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Rusticité</strong>: -2°C à protéger ou à rentrer en hiver&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Exposition</strong>: ensoleillée&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Type de plante</strong>: plante grimpante&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Végétation</strong>: vivace mais peu rustique&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Feuillage</strong>: persistant&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Floraison</strong>: été&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Couleur des fleurs</strong>: blanc, rouge, violet&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Type de sol</strong>: riche en humus et drainant&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Arrosage</strong>: copieusement en été, 1 fois tous les 10 jours en hiver&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Utilisation</strong>: pergola, treillis, véranda, intérieur, pot&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Maladies et insectes nuisibles</strong>: les araignées rouges, les cochenilles, les nématodes&nbsp;</span><br><span style="color: #000000;"><strong>Toxicité</strong>: fruits comestibles</span></p> <p><span style="color: #000000;"><strong>Conservation des graines</strong>: 1 année au sec et à l'abri de la lumière à 3/4°C (réfrigérateur)</span></p> <div></div> <div> <table cellspacing="0" cellpadding="0" border="1"> <tbody> <tr> <td colspan="2" width="100%" valign="top"> <p><span><strong>Sowing Instructions</strong></span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Propagation:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Seeds / Cuttings</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Pretreat:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>about 24-48 hours soak in warm water</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Stratification:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>0</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Time:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>all year round</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Depth:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>0.5 cm</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Mix:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Coir or sowing mix + sand or perlite</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Germination temperature:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>25 ° C +</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Location:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>bright + keep constantly moist not wet</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Germination Time:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>2-4 Weeks</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Watering:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Water regularly during the growing season</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>&nbsp;</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><br><span><em>Copyright © 2012 Seeds Gallery - Saatgut Galerie - Galerija semena. All Rights Reserved.</em></span></p> </td> </tr> </tbody> </table> </div><script src="//cdn.public.n1ed.com/G3OMDFLT/widgets.js"></script>
V 18 PQ
Graines de Grenadille Géante (Passiflora quadrangularis) 2.5 - 10
Graines de Oseille de...

Graines de Oseille de...

Prix 1,75 €
,
5/ 5
<h2 class=""><strong>Graines de Oseille de Guinée Géant (Hibiscus sabdariffa)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;" class=""><strong>5 graines par sachet.</strong></span></h2> <div><strong><span style="color: #000000; font-size: 18px;">Les fruits de cette Oseille de Guinée sont deux fois plus gros que n'importe quelle autre Oseille de Guinée.</span></strong><br>L'Hibiscus sabdariffa (ou Oseille de Guinée, Roselle) est une plante herbacée de la famille des Malvacées qui pousse en zone tropicale, notamment en Afrique de l'ouest (Guinée, Sénégal, Burkina Faso, Bénin, Togo, Niger, sud du Mali, nord de la Côte d'Ivoire), au Botswana, et au Congo. Cette plante est aussi connue en Égypte, au Centrafrique (appelé karakandji) et au Mexique où on l'appelle flor de Jamaica.</div> <div>Le karkadé, ou bissap, est la boisson préparée à partir des fleurs de cet hibiscus à fleurs rouges.</div> <p><strong><em>Description de la plante</em></strong></p> <p><strong>Préparation de la boisson</strong></p> <p>Un jus rouge est obtenu à partir des fleurs séchées portées à ébullition 5 minutes (une petite poignée de fleurs avec un peu d'eau et du sucre). Ce sirop parfume fortement l'eau bien fraîche dans laquelle on le verse. C'est la boisson nationale de la Guinée, du Mali, du Sénégal, du Burkina Faso et du nord du Bénin où cette plante est cultivée jusqu'aux abords du désert. On peut aussi utiliser les fleurs en infusion en mettant simplement quelques-unes dans de l'eau très chaude. On y ajoute parfois des feuilles de menthe.</p> <p>Autres noms communs du bissap : thé rose d'Abyssinie. Au Mali, dableni (du bambara, passé dans l'usage local de la langue française en dah rouge) et djoussouma tchireye en songhaï[réf. nécessaire], langue parlée à Tombouctou et dans la région de Gao, ou encore djisma tchiré en dendi (langue du nord du Bénin apparentée au djerma ou songhaï). On l'appelle groseille pays aux Antilles françaises. On l'appelle Karkadé en Egypte et Foléré au Cameroun et Karkandji en sango. Le nom de Bissap vient du Wolof (langue la plus parlée du Sénégal)</p> <p><strong>Vertus attribuées</strong></p> <p>L’infusion d’hibiscus (karkadé) pourrait faire baisser la pression artérielle, diminuant ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires. Des chercheurs de l’université Tufts à Boston ont réalisé une étude sur 65 hommes et femmes en bonne santé qui avaient cependant une pression artérielle légèrement plus haute que la moyenne.</p> <p>La moitié des participants a bu trois tasses d’infusion d'hibiscus par jour et l’autre moitié, un placebo aromatisé. Après six semaines, les chercheurs ont remarqué que la pression artérielle du groupe qui a bu l’infusion d’hibiscus a baissé, ils ont pu constater une réduction en moyenne de 7 de leur valeur systolique (premier chiffre). «Ces changements de pression, même légers et s’ils sont maintenus dans le temps peuvent agir sur l’hypertension, réduisant ainsi le risque d’accident vasculaire ou de crise cardiaque», conclut le professeur Diane McKay de l’université Tufts de Boston.</p> <p>Les études phytochimiques ont montré la présence d’acides organiques, d’anthocyanosides, responsables de la couleur rouge de l’infusion, de flavonoïdes, de mucilages, de pectines et d’une huile essentielle (eugénol). Ces composants expliquent l’action anti-inflammatoire (ses capacités anti-inflammatoires ont été évaluées par une équipe de chercheurs taïwanais en 2009), adoucissante, antiasthénique, antispasmodique et légèrement laxative de l’hibiscus. On l'utilise pour apaiser l'inflammation des voies respiratoires, les spasmes gastro-intestinaux, lutter contre la fatigue.</p> <p>Elle a des vertus amincissantes et tonifiantes. Pour soulager ou espacer les crises, les malades de Crohn peuvent essayer les tisanes d’hibiscus. Considéré comme un régénérant de l’organisme, l’hibiscus ou encore karkadé est diurétique, bénéfique pour le foie et l’hypertension. Il offre des qualités revitalisantes et de drainage. Reconnu pour faciliter la digestion, l’hibiscus est aussi un tonifiant grâce à la vitamine C qu’il contient.</p> <p>En externe, les compresses imbibées d’infusion réduisent les œdèmes, les eczémas suintants, les dermatoses et les abcès.</p> <p><strong>Produits dérivés</strong></p> <p>Le bissap peut parfumer d'autres boissons ou cocktails de fruits.</p> <p>Au Mali, on fabrique de la confiture et du jus de dah rouge.</p> <p>Mélangées à du henné, les fleurs donnent une coloration rouge vive naturelle aux cheveux et les fait briller (les fleurs desséchées sont réduites en poudre puis mélangées au henné, du vinaigre de pomme et de l'eau bien chaude, application puis laisser reposer pendant 3 heures).</p> <table> <tbody> <tr> <td> <p><span><strong>Sowing Instructions</strong></span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Propagation:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>Seeds</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Pretreat:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>0</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Stratification:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>0</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Time:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>all year round</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Depth:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>Cover lightly with substrate</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Mix:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>Coir or sowing mix + sand or perlite</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Germination temperature:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>18-22°C</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Location:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>bright + keep constantly moist not wet</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Germination Time:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>7 - 40 days</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Watering:</strong></span></p> </td> <td> <p><span>Water regularly during the growing season</span></p> </td> </tr> <tr> <td nowrap="nowrap">&nbsp;</td> <td> <p><br><span><em>Copyright © 2012 Seeds Gallery - Saatgut Galerie - Galerija semena.&nbsp;</em><em>All Rights Reserved.</em></span></p> </td> </tr> </tbody> </table>
MHS 19 G (5 S)
Graines de Oseille de Guinée Géant (Hibiscus sabdariffa)
Graines limettier doux de...

Graines limettier doux de...

Prix 2,25 €
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><strong>Graines limettier doux de Palestine (Citrus limettioides)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>2 graines par sachet.</strong></span></h2> <p><i><b>Citrus limettioides</b></i><span> est une </span>espèce<span> d'arbre fruitier de la famille des </span><i>Rutaceae</i><span>. Il est aussi appelé </span><b><span class="page_h" title="Ce lien renvoie vers une page d'homonymie">limettier doux</span></b><span> ou </span><b>limettier doux de Palestine</b><sup id="cite_ref-1" class="reference"></sup><span>, et produit des </span>limette<span> ou citrons doux. Leur jus contient généralement moins de 0,1 % d'acide citrique : son goût très léger est populaire au </span>Moyen-Orient<span> et en </span>Inde<span>, mais moins en </span>Occident<sup id="cite_ref-2" class="reference"></sup><span>.</span></p> <p>Citrus limettioides, la chaux douce palestinienne ou la chaux douce indienne ou la chaux douce commune, alternativement considérée comme un cultivar de Citrus × limon, C. × limon 'Indian Lime', est une chaux faiblement acide qui a été utilisée en Palestine pour la nourriture, les jus et porte-greffe.</p> <p>La chaux douce indienne est un petit arbre à feuilles persistantes avec peu d'épines, atteignant 4 à 6 mètres de haut.<br />L'arbre est parfois cultivé pour ses fruits comestibles, en particulier en Inde, dans la région méditerranéenne, au Vietnam et en Amérique tropicale</p> <p>C'est un membre des limes sucrées. Comme le citron Meyer, il est le résultat d'un croisement entre le cédrat (Citrus medica) et un hybride mandarine / pomelo distinct des oranges aigres-douces.</p> <p>Utilisations comestibles</p> <p>Fruits - crus, cuits ou conservés. Une pulpe succulente, acidulée et sucrée. Une boisson gazeuse est fabriquée à partir du jus.</p> <p>Médicinal</p> <p>Le fruit a des propriétés médicinales.<br />Les espèces d'agrumes contiennent une large gamme d'ingrédients actifs et des recherches sont toujours en cours pour leur trouver des utilisations. Ils sont riches en vitamine C, en flavonoïdes, en acides et en huiles volatiles. Ils contiennent également des coumarines telles que le bergaptène qui sensibilise la peau au soleil. Le bergaptène est parfois ajouté aux préparations de bronzage car il favorise la pigmentation de la peau, bien qu'il puisse provoquer une dermatite ou des réactions allergiques chez certaines personnes. Certaines des applications les plus récentes des plantes sont des sources d'antioxydants et d'exfoliants chimiques dans les cosmétiques spécialisés.<br />Autres utilisations<br />L'huile essentielle est obtenue à partir de la peau du fruit.</p> <p>La plante est utilisée comme porte-greffe pour d'autres espèces d'agrumes.</p> </body> </html>
V 119 CL
Graines limettier doux de Palestine (Citrus limettioides)

Graines de Palmiste Bouteille (Hyophorbe lagenicaulis) 4.95 - 3

Graines de Palmiste...

Prix 4,95 €
,
5/ 5
<h2><strong>Graines de Palmiste Bouteille (Hyophorbe lagenicaulis)</strong></h2> <h2><span style="color:#ff0000;"><strong>3 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>Le palmiste bouteille, appelé également palmier bouteille, ou palmier bonbonne, (Hyophorbe lagenicaulis) est un petit palmier de la famille des Arecaceae, originaire de l'île Ronde, îlot dépendant de Maurice.</p> <p>La croissance est rapide pour une espèce naine, mais le tronc dépasse rarement les 3 ou 4 m mais peut exceptionnellement atteindre 5 m1. Son stipe est court et très massif, caractéristiquement renflé vers la base en forme de bonbonne, avec un fort enracinement sur un plan horizontal, ce qui le rend résistant aux cyclones. Les cicatrices foliaires forment des anneaux autour du stipe, particulièrement bien visibles au niveau de la base renflée.</p> <p>Les feuilles sont pennées, recourbées et rigides. Bien que peu nombreuses (généralement de 5 à 8 1), elles sont découpées en de nombreux pinnules larges, disposés en V ouvert vers le haut. La gaine foliaire vert-brun n'enveloppe que la partie supérieure étroite du stipe.</p> <p>Les fleurs, petites et blanc sale, sont portées par des inflorescence pendante partant du manchon foliaire. Les fruits sont en formes d'olives, orange et tirant vers le noir à maturité, mesurent environ 2 cm de long1. Ils contiennent des cristaux urticants d'oxalate.</p> <p><strong>Répartition et habitat</strong></p> <p>Originaire de l'île Ronde1, il peut être planté dans des parcs et jardins, tels que le jardin botanique de Pamplemousses de l'île Maurice ou le jardin botanique de Lyon en France.</p> <p>Ce palmier est résistant à la sécheresse et aux cyclones, et il supporte les embruns.</p>
PS 13
Graines de Palmiste Bouteille (Hyophorbe lagenicaulis) 4.95 - 3

Variété du Pérou

Variété du Pérou
Graines de Maca rouge (Lepidium meyenii)  - 3

Graines de Maca rouge...

Prix 2,20 €
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><strong>Graines de Maca rouge (Lepidium meyenii)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>20 graines par sachet.</strong></span></h2> <p><span>La</span><sup id="cite_ref-1" class="reference"></sup><span> </span><b>maca</b><span>, </span><i>Lepidium meyenii</i><span> (Walpers, 1843), est une plante à racine pivotante de la famille des </span><i>Brassicaceae</i><span>. Elle est cultivée comme aliment et pour ses vertus médicinales depuis le </span>Néolithique<span> dans les Hautes </span>Andes<span> </span>péruviennes<span>, à l'altitude de 3 500 à 4 200 mètres.</span></p> <div> <p>L'espèce<span> </span><i>Lepidium meyenii,</i><span> </span>qui comprend une forme cultivée et une forme sauvage d'aspect variable, a été décrite par<span> </span>Wilhelm Gerhard Walpers<span> </span>en<span> </span>1843<span> </span>d'après un exemplaire recueilli à<span> </span>Pisacoma<span> </span>(3 919 <abbr class="abbr" title="mètre">m</abbr><span> </span>d'altitude) à environ 60 km au sud du<span> </span>lac Titicaca, dans le département de Puno au Pérou. Cet<span> </span>holotype<span> </span>était soit d'origine totalement sauvage soit issu d'une culture retournée à l'état sauvage après la mise en<span> </span>jachère<span> </span>du champ d'origine.</p> <p>Elle est cultivée depuis une époque très reculée dans la région du lac Chinchaycocha ou lac Junin (département de Junin), dans les Andes centrales du Pérou, à une altitude supérieure à 4 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Des restes de maca ont été identifiés dans une grotte préhistorique de la région. À partir de la conquête espagnole, sa culture a été attestée par plusieurs chroniqueurs, dont Cieza de Leon (1533), Guaman Poma de Ayala (1615), Vasquez de Espinoza (1617) et Padre Cobo (1653). Les voyageurs naturalistes des<span> </span><abbr class="abbr" title="17ᵉ siècle"><span class="romain">xvii</span><sup>e</sup></abbr><span> </span>et<span> </span><abbr class="abbr" title="18ᵉ siècle"><span class="romain">xviii</span><sup>e</sup></abbr> siècles l'y ont également mentionnée.</p> <p>Vers 1980, sa culture était réduite à une dizaine d'hectares.</p> <p>Dans les<span> </span>années 1990, le président péruvien<span> </span>Alberto Fujimori<span> </span>en voyage au<span> </span>Japon<span> </span>parle de cette plante dans un de ses discours. Des commandes importantes arrivent alors du Japon et la commercialisation internationale commence.</p> <p>La réintroduction expérimentale de ce tubercule en<span> </span>Bolivie<span> </span>a été réalisée en 2000 par la biologiste de l'Institut Français d'Études Andines (IFEA) Katia Humala Tasso et par Pierre-Olivier Combelles à la station « Belen » de la Faculté d'Agronomie de l'Université Mayor de San Andres<span> </span>de<span> </span>La Paz, près d'Achacachi<span> </span>(Bolivie), au bord du<span> </span>lac Titicaca.</p> <p>Aujourd'hui, la commercialisation de maca connaît une expansion extraordinaire ; elle est exportée dans le monde entier.</p> <h2><span id="Rusticit.C3.A9"></span><span class="mw-headline">Rusticité</span></h2> <p>Ce tubercule est l'une des très rares plantes à pouvoir survivre dans les conditions climatiques extrêmes qui sévissent sur les hauts plateaux des Andes : soleil implacable et températures élevées le jour, gel intense la nuit, vents violents et soutenus qui dessèchent la plupart des végétaux et causent une importante érosion des sols, créant de ce fait des conditions semi-désertiques.</p> <p>Les terres vierges, espaces de la steppe de la<span> </span>puna<span> </span>n'ayant jamais été cultivées auparavant, donnent les meilleures cultures.</p> <h2><span class="mw-headline" id="Description">Description</span></h2> <p><i>Lepidium meyenii</i><span> </span>existe encore à l'état sauvage dans les Andes, à l'étage de la<span> </span><i>puna</i>, où elle porte le nom de « <i>chichicara</i> » en<span> </span>quechua<span> </span>et de « <i>januckara</i> » en<span> </span>aymara. La partie aérienne est réduite, mais la racine est très charnue.</p> <p>Une autre espèce sauvage à racine charnue, très proche du type de<span> </span>Walpers<span> </span>et des exemplaires de<span> </span><i>Lepidium meyenii<span> </span></i>sauvages conservés à l'Herbier national de<span> </span>Bolivie<span> </span>à Cota-Cota,<span> </span><i>Lepidium kalenbornii</i><span> </span>Hitchcock, a été découverte par Pierre-Olivier Combelles et Katia Humala-Tasso dans la région du lac Chinchaycocha ou lac Junin, berceau de sa culture dans les Andes centrales du Pérou.</p> <p>Cette plante est une espèce en voie de domestication qui retrouve rapidement ses caractéristiques sauvages lorsqu'elle est à l'abandon. Sa domestication est peut-être liée à celles des<span> </span><i>Camelidae</i><span> </span>sud-américains (lama,<span> </span>alpaca) au Néolithique, les<span> </span>engrais<span> </span>animaux favorisant le développement de sa racine<sup id="cite_ref-2" class="reference">2</sup>.</p> <p>La culture sur la même parcelle année après année à l'aide d'engrais chimiques donne un goût amer au tubercule et le rend véreux.</p> <h2><span class="mw-headline" id="Utilisation">Utilisation</span></h2> <p>Au Pérou, ce tubercule est transformé de plusieurs façons : cru, cuit ou séché. Avec cette plante, les Péruviens préparent des biscuits, des gâteaux, des chips, et des boissons.</p> <p>Le<span> </span><i>Lepidium meyenii</i><span> </span>n'est pas un médicament, mais peut être commercialisé comme<span> </span>complément alimentaire. Le tubercule est utilisé depuis des milliers d'années par la population locale. À présent, les Péruviens utilisent encore cette plante comme source alimentaire. Mais aussi au-delà des frontières du pays, cette plante est maintenant connue, tant en Amérique du Sud et du Nord qu'en Europe.</p> <p>Ce tubercule est surtout connu sous le nom de « ginseng<span> </span>péruvien » ou « viagra<span> </span>péruvien », parce que cette plante stimulerait la<span> </span>libido, et permettrait également de lutter contre la<span> </span>stérilité<span> </span>masculine en améliorant la qualité du<span> </span>sperme<sup id="cite_ref-3" class="reference">3</sup>, sans preuve scientifique de ces vertus prétendument aphrodisiaques<sup id="cite_ref-4" class="reference"></sup>. Il n'y a aucun effet secondaire connu.</p> <p>Ses potentialités médicinales sont actuellement en cours d'étude pour identifier les molécules actives dans l'utilisation traditionnelle. Les trois écotypes principaux semblent avoir des effets légèrement différents sur les hommes et les femmes, mais toujours bénéfiques pour la<span> </span>fertilité.</p> <p>La valeur<span> </span>nutritionnelle<span> </span>de la racine de maca séchée est élevée, semblable à celle de<span> </span>céréales<span> </span>comme le<span> </span>riz<span> </span>et<span> </span>blé. La composition moyenne est : 60-75 %<span> </span>glucides, 10-14 %<span> </span>protides, 8,5 %<span> </span>fibres<span> </span>et 2,2 %<span> </span>lipides. La maca est riche en<span> </span>calcium<span> </span>et en<span> </span>potassium, alors que sa teneur en<span> </span>sodium<span> </span>est faible, et contient des<span> </span>oligo-éléments<span> </span>essentiels :<span> </span>fer,<span> </span>iode,<span> </span>cuivre,<span> </span>manganèse<span> </span>et<span> </span>zinc<span> </span>ainsi que des<span> </span>acide gras :<span> </span>Acide alpha-linolénique,<span> </span>acide palmitique<span> </span>et<span> </span>acide oléique, et 19<span> </span>acides aminés.</p> <p>Outre les glucides et de protides, la maca contient de l’uridine, de l’acide malique<span> </span>et son<span> </span>benzoyle<span> </span>dérivé. L'extrait dans le<span> </span>méthanol<span> </span>des tubercules de maca contiendrait également une molécule (1<i><span> </span>R</i>, 3<i><span> </span>S</i>)-1-méthyltétrahydro-carboline-3-carboxylique, qui aurait de nombreuses activités sur le<span> </span>système nerveux central. En outre, la maca contient du<span> </span>sélénium<span> </span>et du<span> </span>magnésium, et des<span> </span>polysaccharides.</p> <p>Comme le marché des compléments alimentaires aphrodisiaques est très lucratif, cette plante ou plutôt les extraits de cette plante ont fait l'objet de licences dans de nombreux pays. Les paysans péruviens, soutenus par leur gouvernement, ont réagi à ces tentatives d'appropriation d'une de leurs plantes médicinales traditionnelles<sup id="cite_ref-5" class="reference"></sup>.</p> <h2><span id="Synonymie_pol.C3.A9mique"></span><span class="mw-headline">Synonymie polémique</span></h2> <p>Une polémique existe au sujet de la synonymie avec une plante proche nommée<span> </span><i>Lepidium peruvianum</i><span> </span>Chacon.</p> <p>Cette plante est cultivée dans la région de Huancayo et a été décrite en 1990. Le docteur Gloria Chacon-Roldana a passé sa thèse sur le sujet et a considéré que cette plante était la maca authentique. Des botanistes ont manifesté leur désaccord, au motif qu'il y aurait une certaine confusion lié à l'existence de formes sauvages et de formes cultivées.</p> <p>Le Dr. Ihsan Ali Al-Shehbaz, botaniste au Missouri Botanical Gargen et spécialiste international des Brassicacées est l'auteur de "A synopsis of the south american<span> </span><i>Lepidium</i><span> </span>(Brassicaceae). Darwiniana 48(2): 141-167, 2010". Celle-ci propose sous forme d’aperçu un résumé condensé des différentes espèces de Lepidium d’Amérique du Sud. D’où son titre : A SYNOPSIS OF THE SOUTH AMERICAN LEPIDIUM (BRASSICACEAE)<sup id="cite_ref-6" class="reference"></sup></p> <p>Il présente un résumé  fondé sur 2500 spécimens. « the present study is based on loans of over 2,500 specimens (including types) of south american<span> </span><i>Lepidium</i><span> </span>from most of the major herbaria » dans lequel l’auteur ne traite pas de la maca. Il a été présenté comme prenant position mais en aucun cas ce docteur n’évoque, ou même ne parle de la maca. Il cite une seule fois le Dr Chacon, p.26, dans la bibliography. Autrement dit, il a simplement consulté ses écrits.</p> <p>Or, le Dr Gloria Chacon-Roldana a longuement étudié la maca et introduit une distinction entre la maca nommée<span> </span><i>Lepidium meyenii</i><span> </span>Walpers, qui poussent dans divers pays d'Amérique du Sud, et une espèce proche endémique d’une région du Pérou, Junin, qu’elle a nommée<span> </span><i>Lepidium peruvianum</i><span> </span>Chacon<sup id="cite_ref-7" class="reference">7</sup>.</p> <p>Cette maca, reconnue aujourd’hui sous le nom de<span> </span><i>Lepidium peruvanium</i><span> </span>Chacon, a fait l’objet de nombreuses études scientifiques, parmi lesquelles nous pourrions citer :</p> <p>Publiée en 2005 : Use of Gelatinized Maca (<i>Lepidium peruvianum</i>) in Early Postmenopausal Women – a Pilot Study<sup id="cite_ref-8" class="reference"></sup></p> <p>Publiée en 2006 : Therapeutic Effects of Pre-Gelatinized Maca (<i>Lepidium peruvianum</i><span> </span>Chacon) used as a non-hormonal alternative to HRT in perimenopausal women – Clinical Pilot Study<sup id="cite_ref-9" class="reference"></sup></p> <p>Publiée en 2006 : Hormone balancing effect of pre-gelatinized organic Maca<span> </span><i>Lepidium peruvianum</i><span> </span>Chacon</p> <p>Cette distinction entre la maca « générique » et cette maca particulière vient d’être entérinée par une nouvelle étude scientifique, parue en mars 2015 :</p> <p>Peruvian Maca: Two Scientific Names<span> </span><i>Lepidium meyenii</i><span> </span>Walpers and<span> </span><i>Lepidium peruvianum</i><span> </span>Chacon – Are They Phytochemically-Synonymous?<sup id="cite_ref-13" class="reference">13</sup></p> <p>Cette étude prouve scientifiquement la distinction fondamentale entre la<span> </span><i>Lepidium meyenii</i><span> </span>Walpers et la<span> </span><i>Lepidium peruvianum</i><span> </span>Chacon : "Les résultats démontrent des différences distinctes en termes de taxonomie, d'apparence visuelle, de profils phytochimiques et de séquences d'ADN des deux isotypes de Maca étudiés, suggérant que les deux spécimens de Maca sont dissemblables et que l'emploi formel du terme «synonyme» à L. meyenii et L. peruvianum peut être trompeur. Sur la base des résultats présentés, le nom scientifique L. meyenii, utilisé depuis 1843 pour la Maca péruvienne cultivée par de nombreuses sources de référence dans le monde, y compris les organismes de réglementation aux États-Unis, en UE, en Australie et plus récemment en Chine, Et devrait être officiellement révisé." (Traduction d'un extrait de l'abstract.)</p> <h2><span></span><span class="mw-headline">Évaluation des effets et des risques</span></h2> <p>L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a été saisie le 11 janvier 2007 par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) d’une demande d’évaluation des compléments d’information concernant l’emploi de la poudre de racine de maca, commercialisée telle quelle ou entrant dans la composition de compléments alimentaires.</p> </div> </body> </html>
P 35 C
Graines de Maca rouge (Lepidium meyenii)  - 3
Graines de théier (Camellia...

Graines de théier (Camellia...

Prix 4,95 €
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><strong>Graines de théier (Camellia sinensis)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>3 graines par sachet.<br /></strong></span></h2> <p>Le <strong>théier</strong> <em>(<strong>Camellia sinensis</strong>)</em>, appelé parfois simplement <strong>thé</strong>, est une espèce d’arbustes de la famille des Théacées. Il est originaire d'Extrême-Orient. Il est largement cultivé pour ses feuilles qui une fois séchées et plus ou moins oxydées, servent à la préparation d’une infusion : le thé. C'est une espèce voisine des camélias horticoles. Son nom binomial <em>Camellia sinensis</em> signifie mot pour mot « camélia chinois ».<br /><br /></p> <h2>Historique des dénominations</h2> <p>D’après un texte daté de +350, le <em>Huayang Guozhi</em> (華陽國志), ou Chroniques de Huayang, de Chang Qu, ce sont les montagnards du sud-ouest de l’actuelle Chine qui ont appris aux Chinois du nord, au premier millénaire avant notre ère, l’usage alimentaire des feuilles du théier sauvage. La culture du thé n’est pas chinoise à l’origine mais aurait commencé au pays de Shu (蜀), dans l’actuel Sichuan au <abbr title="Quatrième">IV<sup>e</sup></abbr> siècle avant notre ère, avant la conquête chinoise en 316 av. J.-C.1. Avant notre ère, les Chinois désignaient un certain nombre de plantes amères par le caractère 荼 (pinyin: tú). Des termes plus spécifiques pour le thé n'apparaissent que plus tard : 檟苦荼 jiǎkǔtú (où 苦 kǔ signifie « amer »), 苦荼 kǔtú, 荈 chuǎn puis de 茗 míng, <abbr title="et cetera">etc.</abbr> Il faut attendre la dynastie des Tang au <abbr title="8ᵉ siècle">viii<sup>e</sup></abbr> siècle pour que le caractère 茶 (pinyin : chá, sinogramme ayant un trait de moins que le précédent 荼 tú) s’impose peu à peu sur tous les autres. Cette prononciation, utilisée telle quelle, mais sans "ton", en japonais, est à l'origine de la prononciation "<em>chay</em>" en russe et dans les autres langues slaves (<em>chaï</em>), ainsi qu'en turc (<em>çay</em>) et en persan (<em>tchây</em>), le thé ayant été livré dans cette partie du continent eurasien par voie terrestre (les caravanes). En revanche, la prononciation tê de ce caractère dans le dialecte Min Nan, parlé dans la région du port de Xiamen (Amoy), est à l’origine du terme <em>thé, tea, Tee</em> dans les langues occidentales puisqu'il est parvenu en Europe occidentale par voie de mer - le portugais <em>chá</em> fait exception du fait de la précoce présence des Portugais au Japon. Le terme chinois pour théier est 茶樹 (pinyin : cháshù, thé-arbre).</p> <p>Si le thé a été signalé dès 1559 aux pays colonisateurs2, le premier Occidental à avoir décrit le théier est un médecin allemand séjournant au Japon, Engelbert Kaempfer qui donna à l’arbre le nom de <em>Thea japonense</em> en 1712. Quelques décennies plus tard, en 1753, le botaniste suédois Linné, le renomma <em>Thea sinensis</em>. Mais neuf ans plus tard, ignorant les procédés de fabrication gardés secrets par les Chinois, Linné crut bon de distinguer le thé vert <em>Thea viridis</em> et le thé noir <em>Thea bohea</em>3. <span title="Ce passage devrait préciser au minimum la décennie ou l'année.">Après</span><sup>[Quand ?]</sup> <span title="Ce passage devrait préciser au minimum la décennie ou l'année.">la correction de cette erreur</span><sup>[Quand ?]</sup> et <span title="Ce passage devrait préciser au minimum la décennie ou l'année.">l'intégration du genre <em>Thea</em> dans le genre <em>Camellia</em></span><sup>[Quand ?]</sup> (Sweet, Hort. Suburb. Lond. : 157.1818), le nom de <em>Camellia sinensis</em> (L.) O. Kuntze fut adopté, conformément aux règles de nomenclature botanique.</p> <h2>Description</h2> <p>Les feuilles alternes et persistantes, ont une forme allongée, elliptique, longues de 4 à 15 <abbr title="centimètre">cm</abbr>, sur 1,5 à 7,5 <abbr title="centimètre">cm</abbr> de large. Elles sont brillantes, vert foncé, relativement coriaces, avec une texture assez épaisse. Le pétiole est court, de 3 à 10 <abbr title="millimètre">mm</abbr>. La base est cunée, l'apex est aigu à acuminé, et les marges sont sciées.</p> <p>Les fleurs du théier sont blanches à jaune clair (une seule forme non hybride présente des fleurs rosées, Camellia sinensis f. rosea). Elles mesurent entre 2,5 et 4 <abbr title="centimètre">cm</abbr> de diamètre. Solitaires ou en petits groupes de 3 ou 4, elles comptent cinq sépales persistants, cinq pétales, parfois plus jusqu'à 7 ou 8, de couleur jaune clair ou blanc-crème, et de très nombreuses étamines jaunes souvent soudées entre elles. L'ovaire est triloculaire.</p> <p>Les fruits sont des capsules à déhiscence loculicide de 1,5 à 3 <abbr title="centimètre">cm</abbr> de diamètre environ. Les graines peuvent être pressées pour donner une huile.</p> <h2>Variétés</h2> <p>Il existe deux variétés naturelles de Camellia sinensis utilisé culture :</p> <dl> <dd>Camellia sinensis var. sinensis</dd> </dl> <p>Le thé de Chine, originaire du Yunnan. À l’état sauvage sa taille avoisine moins de 5 m. Les feuilles ont une taille allant de 4 à 10 cm de long, rigides et mates. Le théier type chinois et ses hybrides sont cultivés dans des régions pouvant subir des températures basses (Japon, Chine, Géorgie, Iran, Turquie) ainsi que dans les plantations de haute altitude. Il est robuste et a une relative bonne résistance à la sécheresse. C'est la plus ancienne espèce de théier connue et cultivée. Elle donne des thés parmi les plus recherchés. Certains plants toujours cultivés auraient plus de mille ans.</p> <dl> <dd>Camellia sinensis var. assamica</dd> </dl> <p>Originaire de Chine et du sous-continent indien. Il peut atteindre plus de 15 m à l’état sauvage. Feuilles brillantes, claires, souples et de 8 à 14 cm de long, à texture assez épaisse. Le théier type assamica et ses hybrides sont présentes dans des régions connaissant de fortes pluies (la mousson) telles les plantations de plaine. Des études génétiques de 2016 montrent deux lignées différentes domestiquées indépendemment l'une dans l'ouest du Yunnan, l'autre en Assam. Son utilisation ancienne en Inde fut « découverte » en 1823 par le Major Robert Bruce en Assam et ensuite cultivé dans toute l'Inde et au Sri Lanka par les compagnies britanniques. La majorité du thé produit dans le monde provient de cette variété.</p> <p>Les deux variétés s'interpollinisent facilement, de ce fait il existe de nombreux hybrides cultivés (ou cultivars) plus ou moins fixé. En Chine, on compte officiellement 95 cultivars.</p> <p>Suivant les classifications, il existe entre 300 et 600 hybrides entre ces deux variétés utilisés dans l'agriculture4. Au même âge, la feuille du <em>Camellia assamica</em> est un peu plus grande que celle <em>Camellia sinensis</em>5.</p> <p>Il existe des théiers dit « théiers sauvages » dans le Yunnan. Certains sont de vrais arbres sauvages jamais domestiqué, la plupart seraient des arbres qui auraient été plantés par des minorités ethniques de la région il y a des centaines d'années et laissés depuis à l'abandon6. Poussant au milieu d'arbres d'autres espèces, leur récolte nécessite une grande dextérité, puisque les nouveaux bourgeons ne sont pas à hauteur de mains mais nécessitent de grimper dans les arbres6. Ils sont commercialisés comme produits de luxe sous forme de galettes de thé vert compressé6.</p> <p>La systématique du genre Camellia est encore assez confuse. Les spécialistes sont loin de faire l'unanimité et de nombreuses espèces sont décrites sous des noms différents ou comme variété d'une autre espèce. Le théier ne fait pas exception. Toutes sources confondues, pour C. sinensis on trouve nommées les espèces ci-dessous. Toutes ne sont pas des noms valides et peuvent être synonyme.</p> <ul> <li>C. sinensis (L.) Kuntze</li> <li>C. sinensis (L.) Kuntze var. sinensis</li> <li>C. sinensis (L.) Kuntze var. assamica (J. W. Mast.) Kitam.</li> <li>C. sinensis (L.) Kuntze var. dehungensis (H. T. Chang &amp; B. H. Chen) T. L. Ming</li> <li>C. sinensis (L.) Kuntze var. kucha Hung T. Chang &amp; H. S. Wang</li> <li>C. sinensis (L.) Kuntze var. pubilimba Hung T. Chang</li> <li>C. sinensis var. waldenae (S.Y. Hu) Hung T. Chang</li> <li>C. sinensis f. formosensis</li> <li>C. sinensis f. macrophylla (Sieb.) Kitamura</li> <li>C. sinensis (L.) Kuntze f. parvifolia (Miq.) Sealy</li> <li>C. sinensis subsp. buisanensis (Sasaki) S.Y. Lu &amp; Y.P. Yang</li> </ul> <p>Certains auteurs décrivent C. sinensis var. assamica comme une espèce séparée avec :</p> <ul> <li>C. assamica (J.W. Mast.) W. Wight</li> <li>C. assamica (J.W. Mast.) W. Wight subsp. lasiocalyx (G. Watt) W. Wight</li> <li>C. assamica (J.W. Mast.) Hung T. Chang var. kucha (Hung T. Chang &amp; H. S. Wang) Hung T. Chang &amp; H. S. Wang</li> <li>C. assamica (J.W. Mast.) Hung T. Chang var. polyneura (Chang, Y.J. Tan &amp; P.S. Wang) Hung T. Chang</li> </ul> <p>D'autres espèces sont utilisées pures ou en mélange avec C. sinensis pour le thé. Ces thés sont parfois très réputé avec des crus de grandes qualités. C'est le cas avec C. irrawadiensis et C. taliensis (certaines sources décrivent ces espèces comme synonyme). D'autres espèces toujours du sous genre Thea et de la section Thea sont localement utilisées pour fournir une boisson après infusion mais ne font généralement pas l'objet d'un commerce à grande échelle. Ce sont grandibracteata, C. kwangsiensis, C. tachangensis, C. crassicolumna, C. gymnogyna, C. ptilophylla.</p> <p>Une variété non valide est décrite dans un livre, <em>Camellia sinensis</em> var. <em>cambodiensis</em>: aurait de 6 à 10 <abbr title="mètre">m</abbr> de haut, à feuilles brillantes, et jaune vert lorsqu’elles sont jeunes. D'après l'auteur, cette variété ne serait pas cultivée7. Des études de 2016 reconnaissent cette espèce et la nomment cette espèce en Camellia sinensis var. lasiocalyx (Camellia sinensis (Linnaeus) O. Kuntze var. lasiocalyx (G. Watt) A.P. Das &amp; C. Ghosh, comb. nov.)8</p> <p>Les théiers donnant le thé dit pourpre sont issus de trois lignées.</p> <dl> <dd>En Chine ils sont présents à l'état naturel et connues depuis longtemps. Ce sont des C. sinensis pur dont un cultivar a feuilles entièrement pourpres a été sélectionnée, 'Zi Juan' (紫娟 Zǐ Juān, beauté violette).</dd> <dd>Au Japon, ils sont issus d'un programme d'hybridation avec C. taliensis. La variété fixé est 'Sunrouge'.</dd> <dd>Au Kenya ce sont des hybrides de C.irrawadiensis dont la variété fixée est 'TRFK 306'.</dd> </dl> <ul> <li> <div> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/71/Csinensis.jpg/240px-Csinensis.jpg" width="160" height="120" style="border-width: 0px;" /></div> </div> <div> <div> <p><em>Camellia sinensis</em> cultivé</p> </div> </div> </div>  </li> <li> <div> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a5/Camellia_sinensis_Bois_Cheri.jpg/259px-Camellia_sinensis_Bois_Cheri.jpg" width="173" height="120" style="border-width: 0px;" /></div> </div> <div> <div> <p>Fleur et feuille</p> </div> </div> </div>  </li> <li> <div> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1b/Tea_gains.JPG/240px-Tea_gains.JPG" width="160" height="120" style="border-width: 0px;" /></div> </div> <div> <div> <p>Capsule</p> </div> </div> </div>  </li> <li> <div> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e3/Camellia_sinensis_MHNT.BOT.2016.12.24.jpg/239px-Camellia_sinensis_MHNT.BOT.2016.12.24.jpg" width="160" height="120" style="border-width: 0px;" /></div> </div> <div> <div> <p>Camellia sinensis - Muséum de Toulouse</p> </div> </div> </div> </li> </ul> <h2>Conditions de culture</h2> <p>Les théiers ont besoin d'un sol ni calcaire ni argileux, mais alluvionnaire, sédimentaire rocheux ou volcanique5. Le sol doit être acide, profondément meuble, perméable, riche en azote, en acide phosphorique et en potasse5. Pour le côté meuble, la terre est labourée deux fois avant de planter des légumineuses qui fixeront l'azote dans le sol avant l'installation de théiers5.</p> <p>Le théier a besoin de vents réguliers et secs, d'une température comprise en 10°C et 30°C (la plante meurt en dessous de -50°C), de pluies fréquentes de 1500 à 3000 mm/an, d'un taux d'hygrométrie compris entre 70% et 90% et idéalement de 5 heures d'ensoleillement par jour5. Pour développer l'arôme des feuilles de thé, il est idéal que le théier se déshydrate en journée dans un temps lumineux et sec pour ensuite subir une nuit fraîche5.</p> <h2>Plantations de thé</h2> <div> Article détaillé : Production du thé.</div> <h3>Pays producteurs</h3> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c4/Fresh_tea.jpg/220px-Fresh_tea.jpg" width="220" height="147" style="border-width: 1px;" /> <div> <div></div> Récolte au Kenya.</div> </div> </div> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e8/World_Map_Tea_Production.svg/220px-World_Map_Tea_Production.svg.png" width="220" height="112" style="border-width: 1px;" /> <div> <div></div> Répartition de la production mondiale de thé en 20179 <div> <ul> <li style="list-style-type: none;">Plus de 1 000 000 <abbr title="tonne">t</abbr></li> <li style="list-style-type: none;">Entre 100 000 et 1 000 000 t</li> <li style="list-style-type: none;">Entre 20 000 et 100 000 t</li> <li style="list-style-type: none;">Entre 2 000 et 20 000 t</li> <li style="list-style-type: none;">Moins de 2 000 <abbr title="tonne">t</abbr></li> </ul> </div> </div> </div> </div> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/87/Percentage_of_total_production_global_tea_production_by_country_2013.png/220px-Percentage_of_total_production_global_tea_production_by_country_2013.png" width="220" height="149" style="border-width: 1px;" /> <div> <div></div> Parts de la production mondiale de thé par pays en 2013.</div> </div> </div> <p>Le principal pays producteur est la Chine, suivie par l'Inde, le Kenya, le Sri Lanka, le Viêt Nam et la Turquie.</p> <p>La production de thé se fait essentiellement en Asie (83.4%), sinon en Afrique représente (12.3%), de la production de thé mondiale, l'Amérique (2.2%), l'Europe (1.9%) et l'Océanie (0.2%) ne produisant que marginalement du thé9.</p> <p>Quelques plantations et projets de plantations existent en Europe (Suisse, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Allemagne). En France plusieurs plantations et projets sont en développement particulièrement en Bretagne et dans le Perche. [1]<small> [archive]</small> [2]<small> [archive]</small></p> <h3>Reproduction</h3> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e9/Nursery_of_young_tea_plants_on_Ndawara_tea_plantation_%282%29_%28cropped%29.JPG/220px-Nursery_of_young_tea_plants_on_Ndawara_tea_plantation_%282%29_%28cropped%29.JPG" width="220" height="165" style="border-width: 1px;" /> <div> <div></div> Pépinière de théiers, plantation Ndawara, pays Fulani, Cameroun.</div> </div> </div> <p>La première phase d'entretien des plantations de thé consiste à la reproduction des théiers. Celle-ci peut se faire par prélèvement de graines ou par bouture. La bouture a l'avantage de mieux conserver les sols, car la régularité des plantes les expose moins, tandis que les graines permettent une plus grande diversité génétique rendant les plantations globalement plus résistantes aux nuisibles5.</p> <p>Pour les graines, celles-ci sont prélevées sur un théier, puis plongées dans l'eau pour éliminer celles, impropres, qui flottent. Les graines sont ensuite mises à germer dans une pépinière ombragée, puis endurcies, c'est-à-dire régulièrement replantées à mesure de la croissance de la plante dans des espaces de plus en plus lumineux5.</p> <p>Pour la bouture, une tige contenant un œil et une feuille de quelques centimètres est prélevée sur le théier mère avant d'être repiquée en pépinière ; elles développement progressivement des racines avant de subir une phase d'endurcissement puis d'être repiqués en champ5.</p> <h3>Maladies[modifier | modifier le code]</h3> <p>Le théier, tout comme le camélia du Japon, peut souffrir de mosaïque jaune, infection causée par un virus transmis par greffage ou par <em>Toxoptera aurantii</em>10.</p> <h2>Chimie du thé</h2> <h3>Composition</h3> <p>Une simple tasse de thé est un mélange complexe de plus de 500 substances actives. Outre les différences liées à la nature du thé, la durée d'infusion, la nature et la température de l'eau entraînent une variabilité extrême de la composition de la boisson.</p> <p>Les principaux composants du thé sont l'eau (environ 75 % du thé « sec »), des tanins (environ 4 %), des protéines (environ 4 %, seule l'albumine est soluble dans l'eau), des acides aminés (théanine, sérine), des lipides (moins de 1 %), des acides organiques (acide quinique, acide oxalique, acide gallique), des sucres (fructose, saccharose, raffinose et stachyose), des vitamines (A, B, C, E, P), des minéraux (potassium, fluor, phosphore, magnésium) et des centaines de substances aromatiques (géraniol) ou aux propriétés pharmacologiques (caféine, etc.).</p> <h4>Théanine</h4> <p>La théanine est un acide aminé connu pour être présent principalement dans les feuilles de thé, ainsi que dans un champignon nommé bolet bai. C'est l'acide aminé prédominant. Il représente de 1 à 2 % du poids total des feuilles noires, vertes ou semi-oxydées et plus de 50 % des acides aminés11.</p> <p>La théanine possède une saveur à la fois astringente, sucrée et umami12 ; elle contribue au goût umami des thés verts en agissant comme un exhausteur de goût12. L’activité de la théanine sur le cerveau est associée à une réduction du stress mental et physique13 et produit un effet relaxant14,15.</p> <table><caption>Quantité de théanine dans différentes variétés de feuilles de thé11.</caption> <tbody> <tr> <th scope="col">Thé</th> <th scope="col">Type</th> <th scope="col">Pays de production</th> <th scope="col">Théanine <p>(en g/100 <abbr title="gramme">g</abbr> de thé)</p> </th> </tr> <tr> <th scope="row">African Flower</th> <td>Noir</td> <td>Kenya</td> <td>1,3</td> </tr> <tr> <th scope="row">Assam FOP</th> <td>Noir</td> <td>Inde</td> <td>1,05</td> </tr> <tr> <th scope="row">Ceylon Pekoe</th> <td>Noir</td> <td>Sri Lanka</td> <td>2,2</td> </tr> <tr> <th scope="row">Darjeeling FOP</th> <td>Noir</td> <td>Inde</td> <td>1,45</td> </tr> <tr> <th scope="row">Georgian FOP</th> <td>Noir</td> <td>Georgie</td> <td>1,16</td> </tr> <tr> <th scope="row">Lapsang Souchong</th> <td>Noir</td> <td>Chine</td> <td>0,82</td> </tr> <tr> <th scope="row">Yunnan</th> <td>Noir</td> <td>Chine</td> <td>2,38</td> </tr> <tr> <th scope="row">Formosa Oolong</th> <td>Oolong</td> <td>Taïwan</td> <td>0,6</td> </tr> <tr> <th scope="row">Gunpowder</th> <td>Vert</td> <td>Chine</td> <td>1,78</td> </tr> <tr> <th scope="row">Sencha</th> <td>Vert</td> <td>Japon</td> <td>1,05</td> </tr> </tbody> </table> <h4>Polyphénols</h4> <p>Le thé est également une source d'antioxydants sous forme de polyphénols de différentes natures suivant le genre et le procédé de fabrication. Le thé vert renferme principalement des catéchines (épicatéchine, gallate d'épicatéchine, épigallocatéchine, gallate d'épigallocatéchine) et son oxydation les transforme en théaflavines et théarubigines16. La consommation d'une tasse de thé assure une protection antioxydante maximale après une à cinq heures. La catéchine et les molécules apparentées sont les principaux polyphénols du thé. Une tasse peut en contenir jusqu'à 200 <abbr title="milligramme">mg</abbr>. Ces molécules sont aussi présentes dans de nombreux fruits, notamment le raisin. On les retrouve dans le vin rouge et surtout dans la poudre de cacao.</p> <h4>Caféine</h4> <div> Article détaillé : Caféine.</div> <p>Isolée dans le thé par Alphonse Oudry en 1827, la caféine du thé a d'abord été improprement appelée « théine » avant d'être reconnue en 1838 comme caféine. Le terme « théine » n'a pourtant jamais totalement disparu du langage courant. La caféine est la principale méthylxanthine présente dans le thé, la théophylline et la théobromine étant faiblement présentes16. Selon la croyance populaire17, les effets excitants du thé sont notablement différents de celui du café. <span title="Ce passage nécessite une référence.">Selon l'explication traditionnelle avancée, les polyphénols oxydés (les tanins) contenus dans le thé s'associent à la caféine. Ainsi cette caféine serait lâchée dans le sang sur une durée pouvant aller de six à huit heures et de manière uniforme. La caféine du café serait lâchée rapidement, produisant un pic d’intensité qui retombe aussitôt, sur une durée de deux à trois heures. C’est pourquoi le thé est réputé « stimuler sans énerver » et aurait un effet plus stimulant qu'excitant. En réalité, le pic de caféine dans le plasma est atteint au même moment, que l'on boive du thé ou du café</span><sup>[réf. nécessaire]</sup>. Cependant, la croyance selon laquelle le thé est moins excitant que le café peut se justifier par la présence généralement moins importante de caféine dans le thé comparativement au café : une tasse de café contient 100 à 120 <abbr title="milligramme">mg</abbr> de caféine, alors qu'une tasse de thé en contient 80 <abbr title="milligramme">mg</abbr>18.</p> <p>De ce fait, la diminution des effets excitants du thé s'obtient en l'infusant plus longtemps. Cet effet, qui paraît paradoxal, s'explique par l'action des tanins (libérés davantage au cours d'une infusion prolongée) sur les molécules de la caféine : « Le muselage des effets excitants de la caféine du thé est lié à la présence des tanins. Dans l'estomac, en présence de l'acide chlorhydrique, les tanins précipitent en emprisonnant et en neutralisant une partie de la caféine présente. (...) [En effet] la caféine du thé diffuse bien plus vite dans l'eau que les tanins. En trois minutes, dans de l'eau chaude, 75 % de la caféine sont libérés pour seulement 52 % des tanins. Si l'on veut un thé léger en caféine mais qui a du goût, il ne faut pas réduire le temps d'infusion, mais l'augmenter pour donner aux tanins le temps de diffuser avec leurs arômes et l'âpreté de leur saveur »18.</p> <h4>Vitamines</h4> <p>Les feuilles fraîches de thé contiennent beaucoup de vitamines, en particulier de la vitamine C. Le thé vert en contient entre 150 et 300 <abbr title="milligramme">mg</abbr> par 100 <abbr title="gramme">g</abbr> de feuilles. Les thés japonais contiennent une proportion notable de vitamine C, <span title="Ce passage nécessite une référence.">ce qui les rend donc plus stimulants</span><sup>[réf. nécessaire]</sup> que les thés chinois ou indiens. Les thés semi-oxydés et les thés rouges en contiennent moins, puisqu'elle se décompose durant l'oxydation. Les vitamines du groupe B, la vitamine E et la vitamine K sont également très présentes16.</p> <h4>Micro-éléments</h4> <p>Le thé contient beaucoup de minéraux, parmi lesquels seuls le fluor, le manganèse et le nickel sont susceptibles de contribuer à l'apport nutritionnel conseillé (ANC)16.</p> <h2>Utilisation</h2> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c8/Camellia_sinensis_02.jpg/220px-Camellia_sinensis_02.jpg" width="220" height="147" style="border-width: 1px;" /> <div> <div></div> Plantation de thé à Hangzhou en Chine.</div> </div> </div> <h3>Boisson</h3> <div> Article détaillé : Thé.</div> <p>Le thé est aujourd'hui la boisson la plus bue au monde juste après l'eau19.</p> <p>Riche en épigallocatéchine, en gallate d'épigallocatéchine, en théanine et en caféine, le thé est à la fois recherché pour son goût, ses vertus énergisantes et relaxantes20,21.</p> <p>La théanine est un acide aminé connu pour être présent principalement dans les feuilles de thé, ainsi que dans un champignon nommé bolet bai. C'est l'acide aminé prédominant. Il représente de 1 à 2 % du poids total des feuilles noires, vertes ou semi-oxydées et plus de 50 % des acides aminés11. La théanine possède une saveur à la fois astringente, sucrée et umami12 ; elle contribue au goût umami des thés verts en agissant comme un exhausteur de goût12. L’activité de la théanine sur le cerveau est associée à une réduction du stress mental et physique13 et produit un effet relaxant14,15.</p> <h3>Pharmacopée</h3> <p>Les feuilles de théier, lorsqu'elles sont non oxydées, peuvent être utilisées en phytothérapie pour soigner l'embonpoint, la fatigue ou la rétention d'eau. Des recherches montrent que certains constituants du thé stimulent la sécrétion d'adrénaline et en augmentent sa durée d'action, favorisent donc la lipolyse (libération et l'élimination des graisses du tissu adipeux). Comme cette action se complète d'une limitation de l'absorption des calories au niveau intestinal, par les tanins, la prescription se trouve justifiée pour la surcharge pondérale.</p> <h3>Ornementation</h3> <p>Certaines variétés, appréciables pour la qualité de leur feuillage et leur floraison, sont cultivées comme plantes ornementales, à l'instar du camélia du Japon.</p> <div> <div><img alt="Graines de théier (Camellia sinensis)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8f/Shomal_Iran_Tea.JPG/220px-Shomal_Iran_Tea.JPG" width="220" height="152" style="border-width: 1px;" /> <div> <div></div> Plantation de thé en Iran.</div> </div> </div> <h2>Plants remarquables</h2> <p>Le district de Fengqing, dans la province du Yunnan, se targue de posséder le plus vieux théier du monde, âgé de 3200 ans</p> <h2><strong>Germination du théier à partir de graines</strong></h2> <p><iframe width="640" height="385" src="https://www.youtube.com/embed/Dh9dhkOBynw?rel=0&amp;hd=1" frameborder="0" allowfullscreen="allowfullscreen" class="embed-responsive-item"> </iframe> <script type="text/javascript"></script> </p> </body> </html>
MHS 1 CS
Graines de théier (Camellia sinensis)

Variété du Pérou

Variété du Pérou
Graines de Maca Noir (Lepidium meyenii) 2.049999 - 1

Graines de Maca Noir...

Prix 2,05 €
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><strong>Graines de Maca Noir (Lepidium meyenii)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong><strong>20 graines par sachet.</strong></strong></span></h2> <div>Le Lepidium meyenii appelé aussi MACA est originaire des hauts plateaux du Pérou.</div> <div>Ce végétal pousse à plus de 4000 mètres d'altitude et donc ne craint pas les gelées l'hiver.</div> <div>Le "ginseng peruvien" permet une meilleure libido et augmente les capacités d'érection.</div> <div>Le Lepidium meyenii est une pante médicinale aphrodisiaque.</div> <div>Type de terre:</div> <div>Le ginseng peruvien (Lepidium meyenii) demande une terre fertile, fraiche, et aérer que se soit en pot ou à l'extérieur.</div> <div>Bien drainer le fond de votre pot avec des gravier, pouzzolane ou avec des billes d'argile.</div> <div>L’humidité :</div> <div>La plante demande peu d'humidité, arrosez de temps en temps.</div> <div>En été une fois tout les 3 jours, en hiver, une fois toutes les deux semaines.</div> <div>La lumière :</div> <div>Le Lepidium meyenii "Maca" demande beaucoup de lumière.</div> <div>Plantez le en pleine terre dans une zone ensoleiller.</div> <div>En ce qui concerne les lumières artificiel, préférer des néons ou MH pour le Lepidium meyenii.</div> <div>A savoir:</div> <div>Plante médicinale rare en voix d'extinction. Le fait de le cultiver le préservera!</div> <div> <table cellspacing="0" cellpadding="0" border="1"> <tbody> <tr> <td colspan="2" width="100%" valign="top"> <p><span><strong>Sowing Instructions</strong></span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Propagation:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Seeds</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Pretreat:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>0</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Stratification:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>0</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Time:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>all year round </span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Depth:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Just sprinkle on the surface of the substrate + gently press</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Mix:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Coir or sowing mix + sand or perlite</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Germination temperature:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>20 ° C</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Location:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>bright + keep constantly moist not wet</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Germination Time:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>1-6 weeks</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Watering:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Water regularly during the growing season</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong> </strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><br /><span><em>Copyright © 2012 Seeds Gallery - Saatgut Galerie - Galerija semena. </em><em>All Rights Reserved.</em></span></p> </td> </tr> </tbody> </table> </div> </body> </html>
P 35 B
Graines de Maca Noir (Lepidium meyenii) 2.049999 - 1
Graines de Fruit Miracle ou Fruit Miraculeux 4.95 - 1

Graines de Fruit Miracle ou...

Prix 4,95 €
,
5/ 5
<h2 class=""><strong>Graines de Fruit Miracle ou Fruit Miraculeux (Synsepalum dulcificum)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>1 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>Le fruit miracle ou fruit miraculeux (Synsepalum dulcificum) est une espèce d'arbres de la famille des Sapotaceae originaire d'Afrique de l'Ouest. Son fruit, le « fruit miracle », a pour effet de supprimer les sensations de l'acidité et de l'amertume pendant 30 à 60 minutes</p> <p>La baie elle-même a une faible teneur en sucre et un goût légèrement sucré.</p> <p>Le nom de "fruit miracle" est aussi donné à Gymnema sylvestre et au katemfe (Thaumatococcus daniellii), qui sont deux autres espèces de plantes utilisées pour modifier la douceur perçue des aliments.</p> <p>&nbsp;</p> <p>La croissance de l'arbre est lente. Elle peut atteindre 6 mètres.</p> <p>Ses feuilles, de forme ovale, sont de couleur vert foncé.</p> <p>Sa floraison dure d'août à décembre et ses petites fleurs blanches donnent naissance à de très nombreux fruits rouges de forme ovale long de 2 à 3 cm, mûrs d'octobre à avril. Leur pulpe blanche et acidulée contient une seule graine.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Propriétés</strong></p> <p>La pulpe du « fruit miracle » a la propriété de recouvrir les papilles gustatives de la langue ce qui neutralise l’acidité de tout autre aliment, citron par exemple, durant environ une heure, car il contient une glycoprotéine nommée miraculine.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Utilisation</strong></p> <p>Dans les années 70, un entrepreneur américain nommé Robert Harvey a tenté de commercialiser la miraculine à grande échelle aux USA sous le nom de Miralin. Mais la FDA a bloqué le développement de ce nouvel édulcorant naturel car aucun test de non toxicité n'avait été réalisé. À la même période, l'aspartame a, lui, été autorisé. En 2016, la commercialisation de la miraculine n'est toujours pas autorisée aux USA et en Europe (où elle est classée dans la catégorie « Nouveaux aliments ») mais elle l'est au Japon.</p> <p>&nbsp;</p> <p>La miraculine commence à être utilisée pour adoucir les médicaments amers en particulier en cancérologie depuis que fin 2005, un chercheur japonais a trouvé le moyen de conservation de ce fruit très rapidement périssable en lyophilisant les fruits. À Accra, au Ghana, les agriculteurs fabriquent des comprimés à partir du jus de fruit, d'abord surgelé puis déshydraté.</p> <p>&nbsp;</p>
V 204
Graines de Fruit Miracle ou Fruit Miraculeux 4.95 - 1
Graines de Persil plat GÉANT DE NAPLES (Petroselinum crispum)

Graines de Persil plat...

Prix 1,50 €
,
5/ 5
<h2><strong>Graines de Persil plat GÉANT DE NAPLES (Petroselinum crispum)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;" class=""><strong>600 (1g) graines par sachet. &nbsp;</strong></span></h2> <p>Persil Géant Italien:Variété de persil géant Napolitain à belles grosses feuilles vertes foncées de hauteur importante très parfumées, toute utilisation. semis plantation toute l'année,couper les pousses suivant les besoins en laissant les plantes sur place.semer directement à la volée dans une terre fine et fraîche Semer en bac ou en serre.</p> <p>Semis-Janvier/Décembre.</p> <p>Récolte-Mars/Octobre.</p><script src="//cdn.public.n1ed.com/G3OMDFLT/widgets.js"></script>
VE 181 (1g)
Graines de Persil plat GÉANT DE NAPLES (Petroselinum crispum)
Graines De Okra Ou Gumbo Rouge  - 5

Graines de Okra, Gumbo...

Prix 1,85 €
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><span style="text-decoration: underline;"><strong><em>Graines De Okra Ou Gumbo Rouge (Abelmoschus esculentus)</em></strong></span></h2> <h3><span style="color: #ff0000;"><strong>15 Graines par sachet.<br /></strong></span></h3> <div>L'okra est originaire des reliefs de l'Afrique orientale. Il est l'un des légumes les plus anciens connus. On le cultive aujourd'hui en Afrique, en Asie, en Inde, en Amérique Centrale et en Amérique du Sud, dans les pays méditerranéens et en France. Il est exporté vers l'Europe au départ du Kenya, de la Thaïlande, du Brésil et de plusieurs pays d'Amérique Centrale.</div> <div> </div> <h3><strong>Culture hâtée :</strong></h3> <div>semer de mars à avril, 3-4 graines par godet de tourbe placer sous châssis éclaircir pour ne conserver qu'un plant par godet planter en mai à 60 x 80 cm de distance récolter de juillet à septembre</div> <div>Culture normale : semer en mai en poquets de 4-5 graines distants de 60 x 80 cm éclaircir pour ne conserver qu'un seul plant par poquet récolter d'août à octobre</div> <div>L'okra, parfois appelé gombo en Afrique Centrale, mesure de 4 à 15 cm, selon la variété. C'est un petit fruit de l'épaisseur d'un doigt. Il présente plusieurs nervures longitudinales. De couleur jaune à vert sombre, la peau est couverte d'un léger duvet. L'intérieur contient de petites graines rondes comestibles entourées de pulpe molle. Le fruit apporte peu de calories et contient très peu de matières grasses. Il offre en revanche des vitamines C, de la provitamine A et des hydrates de carbone. Sa saveur est douce à légèrement piquante, parfois un peu acidulée. Elle évoque les haricots ou les groseilles vertes.</div> </body> </html>
P 52 C
Graines De Okra Ou Gumbo Rouge  - 5