dernières commandes

  •  
    Aymeric , Saint tricat, France
  •  
    Maureen, Enniscorthy Co Wexford , Ireland
  •  
    Paul, St. Vigil in Enneberg (BZ), Italy
  •  
    Ricardo jorge , Viseu , Portugal
  •  
    Radosav, Kragujevac, Serbia
  •  
    Sylvie, Neyruz, Switzerland
  •  
    Julien, Scionzier, France
  •  
    Zoran, Vinca, Serbia
  •  
    Josef, Hochdorf-Assenheim, Germany
  •  
    Davide, London, United Kingdom
  •  
    Kimberly, Victoria, Gozo, Malta
  •  
    Saša , Beograd, Serbia
  •  
    Ewa, Galway, Ireland
  •  
    Ioannis , Kato Achaia, Greece
  •  
    Samuele, Milano, Italy
  •  
    Dubravka, Niš , Serbia
  •  
    Theodoros, Grevena, Greece
  •  
    goderis, bredene, Belgium
  •  
    Vickie, SARONA, United States
  •  
    Maria, ÓBIDOS / LEIRIA, Portugal
  •  
    Emmanuel, Dijon, France
  •  
    Henri , Koumac, New Caledonia
  •  
    Manuel , Mülchi, Switzerland
  •  
    Ευθυμια, Ιωαννινα, Greece
  •  
    Nikola, Smederevska Palanka, Serbia
  •  
    Dawie , Ozoir La Ferriere, France
  •  
    Dalite, Coimbra, Portugal
  •  
    Jaromír, Šumvald, Czech Republic
  •  
    LEVIN, Bnei Brak, Israel
  •  
    Jörg, Bergheim, Germany

Plantes résistantes au froid

Il y a 169 produits.

Affichage 1-12 de 169 article(s)
Graines de Ail violet...

Graines de Ail violet...

Prix 1,95 € SKU: MHS 85
,
5/ 5
<meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> <h2><strong>Graines de Ail violet d’Afrique du sud, Tulbaghie violette (Tulbaghia violacea)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>10 graines par sachet.</strong></span></h2> <p><em>Tulbaghia violacea</em>, la tulbaghie violacée, est une plante bulbeuse de la<span> </span><dfn title="il s'agit d'un groupe de plantes qui ont les mêmes caractéristiques botaniques">famille</dfn><span> </span>des Amaryllidacées, de la sous-famille des Alliacées. Originaire d’Afrique du sud,<span> </span><em>Tulbaghia violacea</em><span> </span>est très populaire là-bas, défini comme l’ail sauvage et cultivé dans les terres difficiles, ou utilisé pour ses qualités gustatives et ses propriété médicinales.</p> <p>En Europe,<span> </span><em>Thulbaghia violacea</em><span> </span>est cultivée comme une bulbeuse facile à vivre, résistante à la sécheresse et<span> </span><dfn title="qui résiste au gel en hiver">rustique</dfn>, qui peut éventuellement être utilisée comme l’ail.</p> <h2>Description de la tulbaghie violette</h2> <p><em>Tulbaghia violacea</em><span> </span>forme une touffe de feuilles qui s’élargit rapidement. Les feuilles, issues de bulbes fins et serrés sur un<span> </span><dfn title="racine se dévéloppant horizontalement sous le niveau du sol pouvant produire de nouvelles plantes">rhizome</dfn><span> </span>tubéreux, sont rubanées et atteignent une hauteur de 30 cm. Les fleurs sont d’abord tubulaires, puis s’évasent en étoile rose à violacée. Elles sont réunies en ombelle lâche regroupant une vingtaine de petites fleurs, portés bien haut au-dessus du feuillage. La plante fleurie fait 50 cm de hauteur. La touffe de<span> </span><em>Tulbaghia violacea</em><span> </span>montre une belle légèreté ainsi qu’une floraison durable. Cependant, toute la plante dégage une odeur fortement aillée, qui dérange certaines personnes.</p> <p>Les fleurs attirent les abeilles, bourdons et autres insectes pollinisateurs. Les fleurs fécondées produisent des fruits ovoïdes d’environ 1 cm de longueur. Les graines matures libérées dans le jardin donnent lieu parfois à des semis spontanés.</p> <h2>Culture de<span> </span><em>Tulbaghia violacea</em></h2> <p>L’ail violet d’Afrique du sud est facile de culture, car cette plante est capable de pousser dans toutes sortes de conditions de vie différentes. Le plus important est de lui offrir une terre suffisamment drainante, pour que les racines ne souffrent pas trop du froid et de l’humidité hivernale.</p> <p><em>Tulbaghia violacea</em><span> </span>demande un ensoleillement de quelques heures par jour au minimum pour bien fleurir. Il préfère<span> </span>un sol de ph acide à neutre, ou faiblement alcalin. Durant l’été, il peut supporter de grandes sécheresses, tout comme presque avoir les pieds dans l’eau. Bien sûr, la croissance de la plante est beaucoup plus efficace lorsqu’elle dispose de beaucoup d’eau.<span> </span><em>Tulbaghia violacea</em><span> </span>est aussi excellent pour la culture en pot.</p> <p>Les feuilles disparaissent en hiver dès qu’il gèle, mais persistent en région au climat doux. Pour les régions les plus froides, un paillage en dôme, protège du froid et fait ruisseler l’eau de pluie un peu plus loin. Pour les plantes en pot, elles peuvent être hivernées au frais et au sec, à la cave ou au garage.</p> <p>Du fait de l’odeur que dégage la plante, qui rebute plus d’une personne, il vaut mieux cultiver l’ail violet d’Afrique du sud un peu en retrait des allées et passages.</p> <p><em>Tulbaghia violacea</em><span> </span>s’installe en automne ou au printemps, les bulbes sont enterrés sous 3 cm de terre.</p> <h2>Entretien et multiplication</h2> <p>Tous les 3 à 5 ans, les touffes de<span> </span><em>Tulbaghia</em><span> </span>devenues trop denses demandent à être divisées. Les éclats doivent comporter un minimum de trois bulbes chacun et sont remis en place espacés d’une dizaine de centimètres.<span> </span>La division<span> </span>se déroule après la floraison, et sera suivie d’une période d’arrosages réguliers. Une division de printemps fonctionne très bien, mais est défavorable pour la floraison de l’année à venir.</p> <p>Les semis de<span> </span><em>Tulbaghia</em><span> </span>sont assez faciles en terre humide et à la chaleur. Les plantes se développent environ 3 années avant de fleurir pour la première fois.</p> <h2>Espèces et variétés de<span> </span><span class="italic">Tulbaghia</span></h2> <p>une vingtaine d’espèces dans ce genre<br /><em>Tulbaghia simmleri</em><span> </span>ou<span> </span><em>fragans</em>, plus agréablement parfumée<br /><em>Tulbaghia violacea</em><span> </span>‘Silver lace’, au feuillage panaché<br /><em>Tulbaghia violacea</em><span> </span>‘Coddi’, aux fleurs blanches</p>
MHS 85 (10 S)
Graines de Ail violet d’Afrique du sud (Tulbaghia violacea)
Graines de fraise Alba

Graines de fraise Alba

Prix 1,85 € SKU: V 1 A
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><strong>Graines de fraise Alba</strong></h2> <h2><strong><span style="color: #ff0000;">100 (0.06g) graines par sachet.</span></strong></h2> <p>Les fraises Alba sont très grosses, longues et uniformes. La forme est attrayante, la chair du fruit très ferme et le rouge vif. Les fraises ont une bonne odeur et un excellent goût. Les plantes Alba sont très fortes, elles sont immunisées contre presque toutes les maladies courantes. Les plants ont une bonne période de maturation concentrée. Les fraises sont faciles à cueillir. Les plantes sont sensibles à l'herbicide. Les fruits peuvent être récoltés dès le mois de mai.</p> <p><strong>Plante : </strong></p> <ul> <li>Convient aux milieux continentaux (toute la France)</li> <li>Plante vigoureuse et rustique</li> <li>Port semi étalé</li> <li>Fleurs au même niveau que le feuillage qui fleurissent tardivement ( peu sensible aux gelée printannières)</li> <li>Se comporte mieux en étant peu fertilisée</li> </ul> <p><strong>Fruits :</strong></p> <ul> <li>Forme : Fruit conique allongé</li> <li>Couleur : rouge carmin brillant</li> <li>Goût : Bonne qualité gustative</li> <li>Conservation :Bonne tenue au transport</li> </ul> <p><strong>Productivité :</strong></p> <ul> <li>Aussi précoce que Gariguette avec une productivité élevée,</li> <li>De bonnes qualités gustatives et de très belle présentation</li> </ul> <p><strong>Résistance aux maladies : </strong></p> <ul> <li>Plants tolérants aux maladies de feuillage et de racines</li> <li>Convient à la contre plantation et aux terres difficiles/fatiguées</li> <li>Supporte la chlorose</li> </ul> </body> </html>
V 1 A
Graines de fraise Alba
Graines de Bleuet Géant "DUKE", Grande Myrtille (Vaccinium corymbosum)

Graines de Bleuet Géant DUKE

Prix 1,95 € SKU: V 194 D
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><strong>Graines de Bleuet Géant DUKE, Grande Myrtille (Vaccinium corymbosum)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>50 (0,015g) graines par sachet.</strong></span></h2> <p>Les bleuets Duke sont la principale variété de bleuets à maturation précoce (les baies commencent à mûrir début juin). Il est connu pour ses rendements élevés (une usine Duke peut produire plus de 9 kg (20 lb) de fruits de qualité uniforme. La saveur douce de Duke semble s’améliorer avec le stockage au froid.</p> <p>Le maintien de la vigueur des bleuets Duke peut être un défi sur une longue période. Les producteurs doivent choisir un site de culture de qualité et utiliser continuellement de bonnes pratiques culturelles.</p> <p>La myrtille Duke est l'un des principaux candidats pour les ventes de récoltes mécaniques, de produits frais et de process.</p> <p><strong>Répartition</strong></p> <p>L'arbuste est présent sur la moitié Est du Canada et des États-Unis, du Québec jusqu'au Texas ; ainsi que sur la côte ouest, en Colombie-Britannique et dans l'État de Washington. Il peut résister jusqu'à des températures de -30 °C2, ce qui explique sa présence septentrionale, mais il n'est pas aussi résistant que l'espèce sauvage courante au Canada, Vaccinium angustifolium3.</p> </body> </html>
V 194 D
Graines de Bleuet Géant "DUKE", Grande Myrtille (Vaccinium corymbosum)
Graines de Ashwagandha - Ginseng indien (Withania Somnifera) 1.95 - 8

Graines de Ashwagandha -...

Prix 1,95 € SKU: MHS 61
,
5/ 5
<h2><strong>Graines de Ashwagandha - Ginseng indien (Withania Somnifera)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>10 graines par sachet.&nbsp;</strong></span></h2> <p>Cette espèce de culture facile est intéressante en tant que plante ornementale. Elle est utilisée depuis des siècles en Asie comme plante médicinale. Ils utilisent ses racines en tant que tonique général et fortifiant. Le Ginseng indien agit contre le surmenage en favorisant le repos et la relaxation.</p> <p><strong>Historique :</strong>&nbsp;Cette plante indienne est utilisée depuis plus de 2000 ans en médecine ayurvédique. On l’appelle également le ginseng indien. Son nom signifie en sanskrit &nbsp;» qui a l’odeur du cheval &nbsp;» en référence non pas à son<br>parfum, mais à son pouvoir de donner &nbsp;» la force d’un cheval «&nbsp;! Elle possède également la réputation d’être aphrodisiaque et des recherches récentes lui attribuent des propriétés antimitotiques, c’est-à-dire anticancéreuse en<br>empêchant la multiplication des cellules.</p> <p><strong>Autres :</strong>&nbsp;Le Withania somnifera est une plante de culture facile, elle fleurira en été et donnera une multitude de fruits oranges. On utilise ses racines en tant que tonique général et fortifiant. Reconnu aussi en tant que stimulant<br>sexuel. Le Ginseng indien agit contre le surmenage en favorisant le repos et la relaxation. Elle soigne aussi l’anémie en raison de sa forte teneur en fer. On l’utilise en période de stress prolongée et en convalescence. Elle retarde le blanchiment des cheveux.</p> <p><strong>INFORMATION BOTANIQUE</strong></p> <p><strong>Nom latin :</strong>&nbsp;Withania somnifera (L.) Dunal<br><strong>Synonyme :</strong>&nbsp;Physalis somnifera<br><strong>Noms communs :</strong>&nbsp;Ashwagandha, Ginseng indien<br><strong>Anglais :</strong>&nbsp;Ashwagandha, Indian ginseng, Winter cherry<br><strong>Espagnol :</strong>&nbsp;Withania somnifera<br><strong>Allemand :</strong>&nbsp;Withania somnifera<br><strong>Famille :</strong>&nbsp;Solanaceae<br><strong>Origine :</strong>&nbsp;Asie<br><strong>Zone USDA :</strong>&nbsp;de 6 à 10</p> <p><strong>INFORMATION DESCRIPTIVE</strong></p> <p><strong>Type de plante :</strong>&nbsp;Arbustive<br><strong>Cycle végétal :</strong>&nbsp;Annuelle<br><strong>Port :</strong>&nbsp;Dressé, étalé<br><strong>Hauteur :</strong>&nbsp;jusqu’à 1 mètre<br><strong>Largeur :</strong>&nbsp;0,6 mètre<br><strong>Feuillage :</strong>&nbsp;Elles sont entières et mesurent de 3 à 10 centimètres.<br><strong>Floraison :</strong>&nbsp;Les fleurs verdâtres ou jaunâtres sont regroupées à l’aisselle des feuilles.<br><strong>Fruits :</strong>&nbsp;C’est une baie rouge de 0,6 à 0,8 mm.<br><strong>Graine :</strong>&nbsp;Petite graine de couleur claire.</p> <p><strong>INFORMATION CULTURALE</strong></p> <p><strong>Niveau de difficulté cultural (de 1 à 5) :</strong>&nbsp;3<br><strong>Multiplication :</strong>&nbsp;Semer à 20°C courant mars puis repiquer 3 à 4 semaines après la germination.<br><strong>Plantation :</strong>&nbsp;Planter les plants à 0,70 mètre de distance.<br><strong>Arrosage :</strong>&nbsp;2 à 3 fois par semaine par temps sec.<br><strong>Taille :</strong>&nbsp;Pas nécessaire<br><strong>Maladies :</strong>&nbsp;Cette espèce ne semble pas affectée par des maladies.<br><strong>Ravageur :</strong>&nbsp;Pucerons</p> <p><strong>INFORMATION EDAPHIQUES ET CLIMATIQUES</strong></p> <p><strong>Sol :</strong>&nbsp;Assez riche, léger<br><strong>Ph :</strong>&nbsp;5,5 à 7<br><strong>Emplacement :</strong>&nbsp;Soleil, supporte la mi-ombre</p><script src="//cdn.public.n1ed.com/G3OMDFLT/widgets.js"></script>
MHS 61 (10 S)
Graines de Ashwagandha - Ginseng indien (Withania Somnifera) 1.95 - 8

Variété de Serbie
Graines de cerisier des oiseaux (Burlat hâtif) 1.45 - 5

Graines de cerisier des...

Prix 1,85 € SKU: V 98
,
5/ 5
<h2><strong>Graines de cerisier des oiseaux (Burlat hâtif)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>10 graines par sachet.</strong><strong><br></strong></span></h2> <p>Le merisier ou cerisier des oiseaux (Prunus avium) est un arbre originaire d'Europe, d'Asie de l'ouest et d'Afrique du nord (Paléarctique occidental) appartenant au genre Prunus de la famille des Rosaceae. Il est parfois appelé cerisier sauvage ou cerisier des bois.</p> <p>Avec le cerisier acide (Prunus cerasus), c'est l'une des deux espèces de cerisiers sauvages à l'origine des variétés actuellement cultivées. Sa forme domestiquée est connue sous le nom générique de cerisier doux, divisé en guignier (guignes à chair molle, juteuse, légèrement acidulée) et bigarreautier (bigarreaux à chair ferme, sucrée et dont il existe une multitude de variétés telles que burlat, marmotte, napoléon, reverchon, hedelfingen, etc.). Au Canada, le terme « merisier » désigne Prunus pensylvanica et Prunus virginiana.</p> <p><strong>Histoire</strong></p> <p>Le merisier sauvage, Prunus avium est présent en Europe dès l'époque néolithique, comme l'attestent les découvertes archéologiques1.</p> <p>Les cultivars de cerises douces sont très proches des formes du Prunus avium sauvage que l'on trouve dans toute l'Europe tempérée, dans le Caucase et le nord de la Turquie2. Les fruits de ce merisier sauvage sont de la même couleur rouge foncé. Mûrs, ils ont une chair sucrée mais qui peut être amère, sans être acide. Avant d'être cultivées, ces merises sauvages étaient récoltées comme l'attestent les noyaux trouvés sur des sites néolithiques et de l'âge du bronze, en Europe centrale2.</p> <p>La culture du merisier pour ses fruits remonterait au ive siècle avant notre ère, d'après les traces archéologiques trouvées en Asie Mineure (Caucase, Anatolie). Les premières cultures seraient grecques puis romaines.</p> <p>Selon l'encyclopédiste romain du ier siècle, Pline (H.N. livre XV, 37), le général romain Lucullus, lors de sa campagne militaire contre le roi du Pont (côte sud de la Mer Noire), aurait découvert et apprécié les cerises de la ville de Cerasus (actuellement, la ville turque de Giresun) et les aurait ramené à Rome en 68 avant notre ère. Les armées romaines auraient ensuite dispersé les variétés de cerisiers cultivés à travers toute l'Europe. Comme le signalait De Candolle en 1882 « il faut dire encore une fois qu'il y avait des Cerisiers — au moins celui des oiseaux — en Italie avant Lucullus, et que l'illustre gourmet n'a pas dû rechercher l'espèce à fruits acides ou amers. Je ne doute pas qu'il n'ait gratifié les Romains d'une bonne variété cultivée dans le Pont et que les cultivateurs ne se soient empressés de la propager par la greffe, mais c'est à cela que s'est borné le rôle de Lucullus » (Origine des plantes cultivées, 1882).</p> <p>Le médecin grec du ier siècle, Dioscoride, mentionne des kerasia qui consommées fraiches, sont bonnes pour l'intestin (de Materia Medica, 1-157).</p> <p>L'analyse génétique et morphologique des noyaux de Prunus retrouvés immergés dans l'eau, lors des fouilles du site romain vicus Tasgetium3 (Eschenz, près du lac de Constance, en Suisse, de -100 à +300) ont permis d'établir que sur les 3500 noyaux de Prunus, 90 % venaient de cerises de P. avium/cerasus et le reste était constitué de prunelliers (P. spinosa), de prunéoliers (P. insititia) et de prunes (P. domestica).</p> <p>On sait par ailleurs que le cerisier n'était pas connu dans la Méditerranée orientale4 « Il semble que la cerise n'était pas connue dans la région [Méditerranée Orientale] durant l'époque biblique, mishnaique et talmudique, n'a jamais eu un rôle économique important et n'était pas cultivée » (Lev &amp; Amar 2007). Les cerisiers seraient arrivés dans la Terre d’Israël à l'époque des Croisades. En Chine, le Prunus avium n'était pas indigène, seul le Prunus pseudocerasus Lindley (yingtao 樱桃) était cultivé depuis des siècles pour ses fruits rouge écarlate, dans les régions de l'est et du nord5. Le cerisier Prunus avium fut introduit par les ports du nord de la Chine6 et nommé yangyingtao 阳樱桃 "cerisier étranger"7.</p> <p><strong>Description</strong></p> <p>Le genre Prunus est composé de nombreuses essences, qu'il est parfois difficile de différencier. Le merisier se reconnaît sans erreur grâce à deux (ou trois) nectaires (petites glandes rouges nectarifères) situées à la base de ses feuilles caduques oblongues, dentées et pubescentes en dessous.</p> <p>Le merisier8 est un grand arbre à fût droit et cylindrique, à croissance très rapide, qui atteint 20 à 25 m de haut et 0,60 m de diamètre. Il vit environ 100 ans et est très exigeant en lumière.</p> <p>Son écorce fine a tendance à s'exfolier en lanières horizontales. Les jeunes rameaux sont brun-rouge, brillants.</p> <p>Les feuilles sont elliptiques, dentées (précisément biserretées). Le pétiole de 2-7 cm de long, porte deux glandes rouges à la base du limbe.</p> <p>Ses fleurs blanches pédonculées sont disposées en petits bouquets latéraux. La floraison a lieu aux mois d'avril-mai, juste avant la feuillaison. C'est une espèce allogame, autoincompatible dont la fécondation croisée doit être assurée par les insectes pollinisateurs.</p> <p>Ses fruits charnus (merises), longuement pédonculés sont comestibles mais amères. Ils peuvent être utilisés en distillerie pour confectionner du kirsch. La cerise douce cultivée est rouge foncé ou noirs, sucrée ou acide.</p> <p>Port : Cime étroite et relativement claire, à ramification souvent régulièrement verticillée, tout au moins dans le jeune âge. À l’état adulte, cime arrondie à branches légèrement retombantes à leur extrémité.</p> <p>Enracinement : puissant, racines profondes et racines traçantes assez longues, parfois drageonnantes.</p> <p>Couvert : léger. Produit une litière peu abondante, de décomposition facile, génératrice de bon humus doux et améliorante.</p><script src="//cdn.public.n1ed.com/G3OMDFLT/widgets.js"></script>
V 98 (2g)
Graines de cerisier des oiseaux (Burlat hâtif) 1.45 - 5

Cette plante a des fruits géants
Graines de Merisier Géant...

Graines de Merisier Géant...

Prix 1,95 € SKU: V 98 G
,
5/ 5
<h2><strong>Graines de Merisier Géant (Prunus avium)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>10 graines par sachet.</strong></span></h2> <p><strong>Les fruits de cette cerise douce sont deux fois plus grand que toute autre variété!</strong></p> <p>Le merisier ou cerisier des oiseaux (Prunus avium) est un arbre originaire d'Europe, d'Asie de l'ouest et d'Afrique du nord (Paléarctique occidental) appartenant au genre Prunus de la famille des Rosaceae. Il est parfois appelé cerisier sauvage ou cerisier des bois.</p> <p>Avec le cerisier acide (Prunus cerasus), c'est l'une des deux espèces de cerisiers sauvages à l'origine des variétés actuellement cultivées. Sa forme domestiquée est connue sous le nom générique de cerisier doux, divisé en guignier (guignes à chair molle, juteuse, légèrement acidulée) et bigarreautier (bigarreaux à chair ferme, sucrée et dont il existe une multitude de variétés telles que burlat, marmotte, napoléon, reverchon, hedelfingen, etc.). Au Canada, le terme « merisier » désigne Prunus pensylvanica et Prunus virginiana.</p> <p><strong>Histoire</strong></p> <p>Le merisier sauvage, Prunus avium est présent en Europe dès l'époque néolithique, comme l'attestent les découvertes archéologiques1.</p> <p>Les cultivars de cerises douces sont très proches des formes du Prunus avium sauvage que l'on trouve dans toute l'Europe tempérée, dans le Caucase et le nord de la Turquie2. Les fruits de ce merisier sauvage sont de la même couleur rouge foncé. Mûrs, ils ont une chair sucrée mais qui peut être amère, sans être acide. Avant d'être cultivées, ces merises sauvages étaient récoltées comme l'attestent les noyaux trouvés sur des sites néolithiques et de l'âge du bronze, en Europe centrale2.</p> <p>La culture du merisier pour ses fruits remonterait au ive siècle avant notre ère, d'après les traces archéologiques trouvées en Asie Mineure (Caucase, Anatolie). Les premières cultures seraient grecques puis romaines.</p> <p>Selon l'encyclopédiste romain du ier siècle, Pline (H.N. livre XV, 37), le général romain Lucullus, lors de sa campagne militaire contre le roi du Pont (côte sud de la Mer Noire), aurait découvert et apprécié les cerises de la ville de Cerasus (actuellement, la ville turque de Giresun) et les aurait ramené à Rome en 68 avant notre ère. Les armées romaines auraient ensuite dispersé les variétés de cerisiers cultivés à travers toute l'Europe. Comme le signalait De Candolle en 1882 « il faut dire encore une fois qu'il y avait des Cerisiers — au moins celui des oiseaux — en Italie avant Lucullus, et que l'illustre gourmet n'a pas dû rechercher l'espèce à fruits acides ou amers. Je ne doute pas qu'il n'ait gratifié les Romains d'une bonne variété cultivée dans le Pont et que les cultivateurs ne se soient empressés de la propager par la greffe, mais c'est à cela que s'est borné le rôle de Lucullus » (Origine des plantes cultivées, 1882).</p> <p>Le médecin grec du ier siècle, Dioscoride, mentionne des kerasia qui consommées fraiches, sont bonnes pour l'intestin (de Materia Medica, 1-157).</p> <p>L'analyse génétique et morphologique des noyaux de Prunus retrouvés immergés dans l'eau, lors des fouilles du site romain vicus Tasgetium3 (Eschenz, près du lac de Constance, en Suisse, de -100 à +300) ont permis d'établir que sur les 3500 noyaux de Prunus, 90 % venaient de cerises de P. avium/cerasus et le reste était constitué de prunelliers (P. spinosa), de prunéoliers (P. insititia) et de prunes (P. domestica).</p> <p>On sait par ailleurs que le cerisier n'était pas connu dans la Méditerranée orientale4 « Il semble que la cerise n'était pas connue dans la région [Méditerranée Orientale] durant l'époque biblique, mishnaique et talmudique, n'a jamais eu un rôle économique important et n'était pas cultivée » (Lev &amp; Amar 2007). Les cerisiers seraient arrivés dans la Terre d’Israël à l'époque des Croisades. En Chine, le Prunus avium n'était pas indigène, seul le Prunus pseudocerasus Lindley (yingtao 樱桃) était cultivé depuis des siècles pour ses fruits rouge écarlate, dans les régions de l'est et du nord5. Le cerisier Prunus avium fut introduit par les ports du nord de la Chine6 et nommé yangyingtao 阳樱桃 "cerisier étranger"7.</p> <p><strong>Description</strong></p> <p>Le genre Prunus est composé de nombreuses essences, qu'il est parfois difficile de différencier. Le merisier se reconnaît sans erreur grâce à deux (ou trois) nectaires (petites glandes rouges nectarifères) situées à la base de ses feuilles caduques oblongues, dentées et pubescentes en dessous.</p> <p>Le merisier8 est un grand arbre à fût droit et cylindrique, à croissance très rapide, qui atteint 20 à 25 m de haut et 0,60 m de diamètre. Il vit environ 100 ans et est très exigeant en lumière.</p> <p>Son écorce fine a tendance à s'exfolier en lanières horizontales. Les jeunes rameaux sont brun-rouge, brillants.</p> <p>Les feuilles sont elliptiques, dentées (précisément biserretées). Le pétiole de 2-7 cm de long, porte deux glandes rouges à la base du limbe.</p> <p>Ses fleurs blanches pédonculées sont disposées en petits bouquets latéraux. La floraison a lieu aux mois d'avril-mai, juste avant la feuillaison. C'est une espèce allogame, autoincompatible dont la fécondation croisée doit être assurée par les insectes pollinisateurs.</p> <p>Ses fruits charnus (merises), longuement pédonculés sont comestibles mais amères. Ils peuvent être utilisés en distillerie pour confectionner du kirsch. La cerise douce cultivée est rouge foncé ou noirs, sucrée ou acide.</p> <p>Port : Cime étroite et relativement claire, à ramification souvent régulièrement verticillée, tout au moins dans le jeune âge. À l’état adulte, cime arrondie à branches légèrement retombantes à leur extrémité.</p> <p>Enracinement : puissant, racines profondes et racines traçantes assez longues, parfois drageonnantes.</p> <p>Couvert : léger. Produit une litière peu abondante, de décomposition facile, génératrice de bon humus doux et améliorante.</p><script src="//cdn.public.n1ed.com/G3OMDFLT/widgets.js"></script>
V 98 G (3,5g)
Graines de Merisier Géant (Prunus avium)

Graines de Plaquebière...

Graines de Plaquebière...

Prix 3,85 € SKU: V 100 RC
,
5/ 5
<meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> <h2><strong>Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)</strong></h2> <h2><span style="color: #f90303;"><strong>5 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>La<span> </span><b>plaquebière</b>, appelée aussi<span> </span><b>ronce des tourbières</b>,<span> </span><b>ronce faux-mûrier</b>,<span> </span><b>ronce petit-mûrier</b><span> </span>ou<span> </span><b>chicoutai</b><span> </span>au<span> </span>Québec, et<span> </span><b>platebière ou plate-bière</b><span> </span>à<span> </span>Saint-Pierre-et-Miquelon, est une<span> </span>plante vivace<span> </span>du genre<span> </span><i>Rubus</i><span> </span>et de la famille des<span> </span>Rosacées. Elle est typique des<span> </span>pays nordiques<span> </span>où son fruit est utilisé pour les<span> </span>confitures. Elle est présente sur la<span> </span>pièce de 2 euros<span> </span>finlandaise.</p> <p>Nom binominal :<span> </span><i><span class="lang-la" lang="la">Rubus chamaemorus</span></i>. Le nom botanique de l'espèce vient du<span> </span>grec ancien :<span> </span><span class="lang-grc" lang="grc">χαμαί</span> /<span> </span><span class="lang-grc-latn" lang="grc-latn"><i>khamaí</i></span>, « à terre, bas », et du<span> </span>latin :<span> </span><i><span class="lang-la" lang="la">morus</span></i>, « mûre ».</p> <p>Noms vernaculaires<span> </span>(Canada) : plaquebière (déformation de « plat de<span> </span>bièvre », c'est-à-dire nourriture de<span> </span>castor), chicoutai, aussi écrit chicouté, margot, mûre blanche, ronce des tourbières, ronce petit-mûrier (traduction du nom scientifique), airelles (à<span> </span>Tadoussac), en<span> </span>anglais : <span class="lang-en" lang="en"><i>cloudberry</i></span>, ou<span> </span><span class="lang-en" lang="en"><i>bakeapple</i></span><span> </span>à<span> </span>Terre-Neuve.</p> <h2><span class="mw-headline" id="Description">Description</span></h2> <div class="thumb tleft"> <div class="thumbinner"><img alt="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8f/Rubus_cha_male.jpg/220px-Rubus_cha_male.jpg" decoding="async" width="220" height="165" class="thumbimage" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8f/Rubus_cha_male.jpg/330px-Rubus_cha_male.jpg 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8f/Rubus_cha_male.jpg/440px-Rubus_cha_male.jpg 2x" data-file-width="1600" data-file-height="1200" title="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" /> <div class="thumbcaption"> <div class="magnify"></div> Fleur mâle.</div> </div> </div> <div class="thumb tleft"> <div class="thumbinner"><img alt="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/56/Rubus_cha_female.jpg/220px-Rubus_cha_female.jpg" decoding="async" width="220" height="165" class="thumbimage" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/56/Rubus_cha_female.jpg/330px-Rubus_cha_female.jpg 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/56/Rubus_cha_female.jpg/440px-Rubus_cha_female.jpg 2x" data-file-width="1600" data-file-height="1200" title="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" /> <div class="thumbcaption"> <div class="magnify"></div> Fleur femelle.</div> </div> </div> <p>La ronce des tourbières est une plante vivace, rampante, qui atteint une hauteur d'environ 10 à 30 <abbr class="abbr" title="centimètre">cm</abbr>. Les feuilles sont composées palmées à cinq<span> </span>folioles, trois folioles pour les rameaux<span> </span>florifères,<span> </span>réniformes, ou à 3 à 7 lobes arrondis et dentés.</p> <p>L'espèce est<span> </span>dioïque. Les<span> </span>fleurs<span> </span>blanches, de 3 <abbr class="abbr" title="centimètre">cm</abbr><span> </span>de diamètre environ, apparaissent en été et donnent, après<span> </span>pollinisation, des<span> </span>fruits<span> </span>composés qui ressemblent à des<span> </span>framboises. Ces<span> </span>fruits, composés de petites<span> </span>drupes<span> </span>(ou drupéoles) agglomérées, sont d'abord orangés ou rouge pâle, devenant translucides à maturité en automne. C'est en cette saison que le feuillage change de couleur et rougit fortement.</p> <h2><span class="mw-headline" id="Distribution">Distribution</span></h2> <div class="thumb tleft"> <div class="thumbinner"><img alt="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/Cloudberry_distrib.png/220px-Cloudberry_distrib.png" decoding="async" width="220" height="96" class="thumbimage" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/Cloudberry_distrib.png/330px-Cloudberry_distrib.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/Cloudberry_distrib.png/440px-Cloudberry_distrib.png 2x" data-file-width="1425" data-file-height="625" title="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" /> <div class="thumbcaption"> <div class="magnify"></div> Répartition de<span> </span><i>Rubus chamaemorus</i>.</div> </div> </div> <p>La plaquebière pousse naturellement dans tout l'hémisphère nord, dans la zone comprise entre les latitudes 78° N et 55° N environ. On la trouve, à l'état très dispersé plus au sud jusqu'à 44° de latitude nord, principalement dans des régions<span> </span>montagneuses. En<span> </span>Europe, on la trouve principalement dans les forêts de<span> </span>Scandinavie, de<span> </span>Finlande, de<span> </span>Grande-Bretagne<span> </span>et d'Irlande, en<span> </span>Russie<span> </span>et dans les<span> </span>pays baltes. De petites populations se trouvent également plus au sud, vestiges botaniques de la période glaciaire, notamment en<span> </span>Allemagne<span> </span>dans les vallées de la<span> </span>Weser, de l'Eider<span> </span>et de l'Elbe, où l'espèce est protégée.</p> <p>En<span> </span>Amérique du Nord, l'espèce est spontanée dans les<span> </span>forêts<span> </span>de la région du nord, faiblement peuplées, de la côte du<span> </span>Québec, dans les<span> </span>îles de la Madeleine<span> </span>et à<span> </span>Saint-Pierre-et-Miquelon<span> </span>situées dans l'estuaire<span> </span>du<span> </span>fleuve Saint-Laurent. On la trouve aussi au<span> </span>Nouveau-Brunswick<span> </span>(île<span> </span>Miscou) ainsi qu'aux<span> </span>États-Unis d'Amérique<span> </span>en<span> </span>Alaska, dans le<span> </span>Maine, le<span> </span>Minnesota, le<span> </span>New Hampshire<span> </span>et l'État de New York. On la trouve également dans le nord de l'Asie<span> </span>(Chine,<span> </span>Japon<span> </span>(Hokkaidō)) et<span> </span>Sibérie).</p> <h2><span class="mw-headline" id="Habitat">Habitat</span></h2> <p>La plaquebière croît en bord de<span> </span>marécages<span> </span>et dans les prés humides jusqu'à 1 400 <abbr class="abbr" title="mètre">m</abbr><span> </span>d'altitude et exige des expositions ensoleillées en terre acide (pH<span> </span>compris entre 3,5 et 5). Elle peut résister aux températures froides bien au-dessous de<span> </span><span title="−36,4 °F ou 235,2 K">−38 </span><abbr class="abbr" title="degré Celsius">°C</abbr>, mais est sensible au<span> </span>sel<span> </span>et aux conditions sèches.</p> <h2><span class="mw-headline" id="Propagation">Propagation</span></h2> <div class="thumb tright"> <div class="thumbinner"><img alt="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/af/Chamaemorus_fruit.jpg/170px-Chamaemorus_fruit.jpg" decoding="async" width="170" height="156" class="thumbimage" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/af/Chamaemorus_fruit.jpg/255px-Chamaemorus_fruit.jpg 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/af/Chamaemorus_fruit.jpg/340px-Chamaemorus_fruit.jpg 2x" data-file-width="599" data-file-height="549" title="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" /> <div class="thumbcaption"> <div class="magnify"></div> <i>Rubus chamaemorus</i><span> </span>avec jeune fruit.</div> </div> </div> <p>À la différence de la plupart des<span> </span>mûres, la pollinisation des plaquebières nécessite une plante du sexe opposé (plante<span> </span>dioïque). Une large propagation s'opère grâce à l'ouverture des baies par les<span> </span>oiseaux<span> </span>et les<span> </span>rongeurs<span> </span>et l'excrétion des graines indigestes. La propagation se fait également par les<span> </span>rhizomes<span> </span>et par<span> </span>marcottage<span> </span>naturel sur d'amples parcelles de terre.</p> <p>Malgré la demande, spécialement en<span> </span>Norvège, en raison de sa réputation de mets délicat, la plaquebière est principalement une plante sauvage. Cependant, depuis le milieu des années<span> </span>1990, elle fait l'objet d'un projet de recherche spécifique en<span> </span>Norvège, en coopération avec la<span> </span>Finlande, la<span> </span>Suède<span> </span>et l'Écosse, dans le but de parvenir à une production commerciale du<span> </span><i>Rubus chamaemorus</i> : la Norvège importe de Finlande entre 200 et 300 tonnes par an de fruits de plaquebière. Depuis<span> </span>2002, différentes variétés sont à la disposition des agriculteurs, notamment<span> </span><i>Apolto</i><span> </span>(mâle),<span> </span><i>Fjellgull</i><span> </span>(femelle) et<span> </span><i>Fjordgull</i><span> </span>(femelle).</p> <p>La plaquebière peut être cultivée dans les zones arctiques au contraire d'un grand nombre d'autres plantes, particulièrement sur la côte nord de Norvège.</p> <div></div> <h2><span class="mw-headline" id="Utilisation">Utilisation</span></h2> <div class="thumb tleft"> <div class="thumbinner"><img alt="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Homemade_cloudberry_jam.jpg/220px-Homemade_cloudberry_jam.jpg" decoding="async" width="220" height="147" class="thumbimage" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Homemade_cloudberry_jam.jpg/330px-Homemade_cloudberry_jam.jpg 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Homemade_cloudberry_jam.jpg/440px-Homemade_cloudberry_jam.jpg 2x" data-file-width="2618" data-file-height="1752" title="Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)" /> <div class="thumbcaption"> <div class="magnify"></div> Confiture maison de plaquebière.</div> </div> </div> <p>Les fruits mûrs sont jaune d'or, mous et juteux. Ils sont riches en<span> </span>vitamine C. Consommés frais, ils ont un goût âpre particulier, qui évoque un peu la térébenthine, caractéristique due à leur contenu élevé en<span> </span>acide benzoïque.</p> <p>Dans les pays scandinaves et en Finlande, ils sont souvent transformés en<span> </span>confitures, jus, tartes ou<span> </span>liqueurs, ou employées comme garniture de crèmes glacées. En Finlande, les baies sont aussi consommées de manière plus inventive, par exemple en accompagnement du « leipäjuusto » (fromage<span> </span>local, sorte de galette de fromage cuit). Au Canada, elles servent à aromatiser une<span> </span>bière<span> </span>spéciale et à faire de la liqueur. Les Canadiens en font également de la confiture, mais pas à la même échelle que les Scandinaves et les Finlandais, et utilisent les feuilles pour en faire des tisanes.</p> <p>En raison de son contenu élevé en<span> </span>vitamine C, le fruit est apprécié des marins du nord et par les<span> </span>Inuits<span> </span>américains comme protection contre le<span> </span>scorbut. Son contenu élevé en<span> </span>acide benzoïque<span> </span>agit comme un conservateur naturel.</p> <div></div> <h2><span class="mw-headline" id="Autres_noms">Autres noms</span></h2> <ul> <li>Allemagne :<span> </span><i>Moltebeere</i>,<span> </span><i>Multebeere</i>,<span> </span><i>Multbeere</i>,<span> </span><i>Torfbeere</i></li> <li>Canada :<span> </span><i>plaquebière</i>,<span> </span><i>chicoutai</i><span> </span>(ou, plus rarement,<span> </span><i>chicouté</i>),<span> </span><i>bakeapple</i><span> </span>(à<span> </span>Terre-Neuve),<span> </span><i>plaquebière</i><span> </span>(au<span> </span>Nouveau-Brunswick),<span> </span><i>cloudberry</i><span> </span>- En<span> </span>Côte-Nord<span> </span>(Québec), on l'appelle aussi<span> </span><i>margo</i></li> </ul>
V 100 RC (5 S)
Graines de Plaquebière (Rubus chamaemorus)
Graines de Paulownia Tomentosa 1.95 - 5

Graines de Paulownia Tomentosa

Prix 1,95 € SKU: T 14 T
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2>Graines de Paulownia Tomentosa</h2> <h2><span style="color: #ff0000;">25 graines par sachet.</span></h2> <p>Paulownia tomentosa est un arbre de moyenne taille pouvant atteindre de 30-60 pieds de haut. On le retrouve dans 25 États de l'Est des États-Unis, du Maine au Texas. L'arbre se développe d'une façon agressive et rapide dans des endroits perturbés. Il peut atteindre 8 pieds en 2 ans à partir de semences. Sa capacité à se multiplier par des pousses provenant du tronc et des racines, lui permet de survivre les feux, tailles et même la machinerie lourde des chantiers de construction.</p> <p>Les splendides fleurs se développent en grappes de 25 cm de long d'Avril à Mai. Elles sont bleues et apparaissent avant les feuilles. Les fleurs, de 4-6 cm de long, en forme de clôche, ressemblent à celles des Foxgloves.</p> <div> <div>L'écorce est rugueuse, grise-brunâtre et se mêle à des surfaces lisses et luisantes. Les tiges sont brunes-olive à brun foncé et duvetées. L'arbre requiert la taille pour former une belle apparence et une bonne forme.</div> <div>Les feuilles sont larges, 4-8 pouces, ovales - à une forme de coeur, quelques fois tri-lobées et duvetées en dessous. Elles se développent en paires le long des branches. Les feuilles ne prennent pas de couleur d'Automne.</div> <div>Le fruit est une capsule brune, de 30-45 mm de long, avec 4 compartiments et peuvent contenir quelques milliers de semences. Les capsules mûrissent à l'Automne et après avoir relâchées les semences, demeurent sur l'arbre pour l'Hiver.</div> <div>Zones de rusticité 5-9, (-26°C/-15°F, -5°C/25°F) en Hiver. L'arbre se développe très bien en milieu urbain, où l'air est pollué, le sol compacte et mal drainé et où la sécheresse est fréquente. Paulownia tomentosa préfère un sol profond, humide et bien drainé.</div> <div> <div class="collateral-box"> <div class="head"> <h4><span>Informations complémentaires</span></h4> </div> <div> <div class="collateral-box attribute-specs"> <table class="data-table" cellspacing="0"> <tbody> <tr class="first last odd"> <td class="label"></td> <td class="data last"><span>Les semences germent facilement là où elles sont plantées. Elles germeront dans n'importe quel sol humide. La germination devrait être rapide.</span></td> </tr> </tbody> </table> </div> </div> </div> </div> <div class="collateral-box"> <div> <table cellspacing="0" cellpadding="0" border="1"> <tbody> <tr> <td colspan="2" width="100%" valign="top"> <p><span><strong>Sowing Instructions</strong></span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Propagation:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Seeds</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Pretreat:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>0</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Stratification:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>0</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Time:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>all year round </span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Depth:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Light germinator! Only sprinkle on the surface of the substrate + slightly press on</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Sowing Mix:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Coir or sowing mix + sand or perlite</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Germination temperature:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>22-25°C</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Location:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>bright + keep constantly moist not wet</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Germination Time:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>4-6 weeks</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong>Watering:</strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><span>Water regularly during the growing season</span></p> </td> </tr> <tr> <td valign="top" nowrap="nowrap"> <p><span><strong> </strong></span></p> </td> <td valign="top"> <p><br /><span><em>Copyright © 2012 Seeds Gallery - Saatgut Galerie - Galerija semena. </em><em>All Rights Reserved.</em><em></em></span></p> </td> </tr> </tbody> </table> </div> </div> </div> </body> </html>
T 14 T
Graines de Paulownia Tomentosa 1.95 - 5
Graines de Eucalyptus Gunnii Gommier rustique 2.5 - 5

Graines de Eucalyptus...

Prix 2,50 € SKU: T 7
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><span style="font-size: 14pt;"><strong>Graines de Eucalyptus Gunnii Gommier rustique</strong></span></h2> <h2><span style="color: #ff0000; font-size: 14pt;"><strong>10 graines par sachet.</strong></span></h2> <div> <div>L'Eucalyptus est un arbuste très rustique, de port d'abord touffu puis étalé. Son écorce verte et blanche, très décorative, se décolle tous les ans en fin d'été et sa nouvelle écorce apparait vert-jaune, parfois rose ou orange. <span>Il produit des feuilles juvéniles arrondies vert glauque ainsi que des feuilles adultes ovales lancéolées, teintées de vert grisé. Il est apprécié pour sa floraison estivale de trois fleurs en ombelles blanches ou crème.</span></div> <p><strong>Zones climatiques France : </strong><span>méditerranéen, océanique, moyen</span></p> <div> <div> <p><strong>Rusticité : </strong>rustique<br /><strong>Composition du sol : </strong>normal, sableux, terre de bruyère, riche en humus</p> <div><strong>En savoir plus</strong></div> <div class="bloc_color"> <div class="bc_body"> <table cellspacing="5" border="0"> <tbody> <tr> <td><span><strong>CARACTÉRISTIQUES</strong></span></td> </tr> <tr> <td valign="top"> <table cellspacing="2" border="0"> <tbody> <tr> <td><span><strong>Hauteur à maturité : </strong>15-20 m</span><br /><span><strong>Largeur à maturité : </strong>5-6 m</span><br /><span><strong>Température minimale : </strong>-15 °C</span><br /><span><strong>Origine : </strong>Tasmanie</span></td> </tr> </tbody> </table> </td> </tr> </tbody> </table> </div> </div> <p><strong>Sowing:</strong><strong></strong></p> <div>Germination: Indoors, lightly Cover with uncompacted soil Water well. Keep in a sunny position.</div> <div><strong>Contains seeds(black) and growth medium(brown).Use mixture: DON’T separate out seeds.</strong></div> <p><strong><em>Sowing into containers:</em></strong></p> <div>Germination: Indoors, lightly Cover with uncompacted soil Water well. Keep in a sunny position.</div> <div><strong>Contains seeds(black) and growth medium(brown).Use mixture: DON’T separate out seeds.</strong></div> <p>, well drained and sterile compost. (John Innes or 50% multi-purpose and 50% perlite or coarse grit.). Cover with sieved compost or vermiculite. Provide bottom heat if possible. and cover pots with plastic or glass to retain moisture and humidity and protect the seed. Keep moist at all times.</p> <p>When large enough to handle, transplant/prick out each seedling in its own pot of multi-purpose compost. Seedlings in shallow seed trays need transplanting promptly, handling them carefully by holding the seed leaves, rather than the emerging true adult leaves. Seedlings in root trainers can be left a little longer before transplanting, allowing their roots to fill the module, and then transplanting the whole plug of roots and compost in one go.</p> <p><strong>Cultivation</strong><strong>:</strong></p> <p>Water regularly, as needed, and feed with liquid fertiliser every month, growing the seedlings on into small plants. The following spring or summer, when the plants are more robust, harden off for 10-14 days before planting out.</p> <p>Plant them out into the garden in late summer to early autumn, giving them the winter to settle their roots into the soil before coming into active growth the following spring. Best grown in sunny sheltered spots. Cold winds are more injurious than frost.</p> <p><strong>Planting guide:</strong></p> <p>Water pot thoroughly and allow to drain. If planting in a lawn, remove a circle of turf 60cm (24in) across. Dig a hole twice the size of the pot and fork over the base, incorporating a handful of general fertiliser and a bucketful of planting compost. Drive in a tree stake a little off-centre. Remove the pot and tease out any matted roots. Position the tree against stake with top of root ball level with surrounding soil. Replace remaining soil, firming-in well. Secure tree to stake with adjustable strap. Water thoroughly, then once a week during the first growing season and during dry spells while the tree is establishing. Garden-grown specimens should not require regular feeding.</p> <p><strong>Container Specimens:</strong></p> <p>Grow in any good multi-purpose potting media or soil-based ones such as John Innes No 2 or No 3. Adding up to 30 percent by volume of coarse grit is often helpful. They benefit from monthly feeding with a balanced liquid fertiliser. Keep the compost moist during the growing season and reduce watering in winter. Repot every two years.</p> <p><strong>Pruning:</strong></p> <p>Requires minimal pruning if grown as a tree, removing any broken, diseased or crossing branches in late autumn or winter. For the best juvenile foliage, prune in early spring cutting back the stems to two or three buds above the base.</p> <p><strong>Plant uses:</strong></p> <p>Containers, Flower Arranging, Architectural, Sub-Tropical, Foliage Specimen.</p> <p><strong>Other Uses:</strong></p> <p>When crushed, the leaves produce a scented natural oil which is often used for cleaning and as a natural insecticide. Natural Dyes from the leaves &amp; bark can give pretty colours, usually ranging from tan &amp; yellow through to rust &amp; red. It is also used for producing paper.</p> <p><strong>Nomenclature:</strong></p> <p>Eucalyptus (From Greek, meaning "well covered") is a diverse genus of trees (and a few shrubs), the members of which dominate the tree flora of Australia.</p> <p>There are more than seven hundred species of Eucalyptus, mostly native to Australia, with a very small number found in adjacent parts of New Guinea and Indonesia and one as far north as the Philippines islands.</p> </div> <div>Many, but far from all, are known as gum trees in reference to the habit of many species to exude copious sap from any break in the bark (e.g. Scribbly Gum).</div> <div> <p><strong>Flowers:</strong>           July to October, white to cream, (not often seen in the UK)</p> <p><strong>Foliage:           </strong><strong>Fragrant,</strong><strong> </strong><strong>elliptic, grey-green</strong><strong> </strong><strong>horizontal branches</strong></p> <p><strong>Height:             </strong><strong>15-20</strong>m (15-20ft) if unpruned in 15-20 years. Broadly conical.</p> <p><strong>Spread:            </strong><strong>8-12m</strong> (12-15ft) if unpruned in 15-20 years</p> <p><strong>Soil type:</strong>         Prefers neutral to slightly acidic soil that doesn't dry out</p> <p><strong>Position:          </strong><strong>Full s</strong>un to part shade</p> </div> </div> </div> </body> </html>
T 7
Graines de Eucalyptus Gunnii Gommier rustique 2.5 - 5
Graines de casseille ou...

Graines de casseille ou...

Prix 1,85 € SKU: V 146
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><strong>Graines de casseille ou caseille (Ribes × nidigrolaria)</strong></h2> <h2><span style="color: #f90303;"><strong>5 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>La<span> </span><b>casseille</b><span> </span>ou<span> </span><b>caseille</b><span> </span>(contraction de<span> </span><i>cass-</i>is et gros-<i>eille</i>,<span> </span><b><i>Ribes</i><span> </span>×<span> </span><i>nidigrolaria</i></b>) est le fruit du<span> </span><b>casseillier</b><span> </span>ou<span> </span><b>caseillier</b>, un<span> </span>hybride<span> </span>entre le<span> </span>cassissier<span> </span>(ou<span> </span><i>groseillier noir</i>) et le<span> </span>groseillier à maquereau :<span> </span><i>Ribes nigrum</i><span> </span>×<span> </span><i>Ribes uva-crispa</i>.</p> <p>L'arbuste ne possède pas d'épines et produit de gros fruits noirs lisses ayant une saveur acide avec un<span> </span>parfum<span> </span>léger. Ses fruits peuvent être utilisés pour la confection de<span> </span>confitures<span> </span>et<span> </span>sorbets.</p> <p>En Suisse, il est aussi appelé<span> </span><b>josta</b>, contraction des mots allemand (<i>schwarze</i>)<span> </span><i>johannisbeere</i><span> </span>(cassis) et<span> </span><i>stachelbeere</i><span> </span>(groseille à maquereau), racine que l'on retrouve dans son nom anglais :<span> </span><i>jostaberry</i>.</p> <h2><span class="mw-headline" id="Description">Description</span></h2> <p>La plante arbustive est un<span> </span>hybride<span> </span>tétraploïde complexe entre plusieurs espèces du genre<span> </span><i>Ribes</i>.</p> <p>Il en existe deux espèces :</p> <p>-<span> </span><i>Ribes × culverwellii</i><span> </span>est un hybride entre<span> </span><i>R. nigrum</i><span> </span>et<span> </span><i>R. uva-crispa</i>.</p> <p>-<span> </span><i>Ribes × nidigrolaria</i><span> </span>est une hybride entre<span> </span><i>R. nigrum</i>, 'R. divaricatum<i><span> </span>et<span> </span></i>R. uva-crispa<i>.</i></p> </body> </html>
V 146 (5 S)
Graines de casseille ou caseille (Ribes × nidigrolaria)
Graines Néflier du Japon ou Bibacier (Eriobotrya japonica)

Graines Néflier du Japon ou...

Prix 4,50 € SKU: V 127
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><strong>Graines Néflier du Japon ou Bibacier (Eriobotrya japonica)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>5 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>Le Néflier du Japon ou Bibacier (du chinois, pinyin : pípá 枇杷 ou pípáguǒ 琵琶果) (Eriobotrya japonica) est un arbre de la famille des Rosacées (tribu des Maleae), cultivé comme arbre fruitier dans les régions chaudes pour son fruit comestible, la nèfle du Japon ou bibasse, ou plus largement comme plante ornementale.</p> <p><strong>Description</strong></p> <p>C'est un arbre de 6 à 8 m de haut, à port érigé, s'étalant à l'âge adulte. Les jeunes rameaux et bourgeons sont cotonneux (eriobotrya signifie "grappe de laine" en grec).</p> <p> </p> <p>Les feuilles simples, alternes, persistantes sont de grande taille, 20 à 25 cm de long et fortement nervurées. Elles sont assez coriaces et ont le bord du limbe denté. Leur face supérieure est vert foncé, luisante, tandis que leur face inférieure est tomenteuse et roussâtre.</p> <p> </p> <p>Les fleurs blanches sont réunies en thyrses. Chose très inhabituelle parmi les arbres fruitiers, les fleurs s'épanouissent en automne ou au début de l'hiver et les fruits atteignent leur maturité durant l'hiver ou au début du printemps.</p> <p> </p> <p>Les fruits ovoïdes, de couleur jaune orangé, sont des baies à chair blanc jaunâtre, à goût acidulé, très juteuses. Ils portent au sommet les cinq dents persistantes du calice. Les pépins, brun noir, sont d'assez grosse taille. À ne pas confondre avec le néflier (Mespilus germanica) dont les fruits (maturité novembre) se consomment après les gelées.</p> <p> </p> <p><strong>Origine</strong></p> <p>Cette espèce est originaire d'Extrême-Orient : Chine (Hubei, Sichuan), Japon, Taïwan.</p> <p> </p> <p>Le nom bibacier, arbre à biba, vient du chinois pípá guǒ 琵琶果, signifiant fruit [en forme de] pípá (琵琶), un instrument de musique. La graphie chinoise de l'arbre a ensuite changé tout en remplaçant la clé des deux pièces de jades utilisé pour les instruments à cordes (珏) par celle du bois destiné aux arbres (木) la prononciation de l'instrument y est conservée ; pípá 枇杷. Le fruit tout comme l'instrument de musique "biwa" en japonais ont donné leur nom au Lac Biwa près de Kyoto</p> <p> </p> <p>Elle est largement cultivée dans les régions chaudes, y compris le bassin méditerranéen où elle peut fructifier normalement, ainsi que dans les régions tempérées pour l'ornement. Elle résiste en effet au froid jusqu'à des températures de –12 °C, et fructifie très bien en France, dans les régions méridionales et atlantiques, soit des régions pouvant subir des gelées jusqu'à –7°C.</p> <p> </p> <p>Sa culture est très importante au Japon. Il s'est répandu dans le bassin méditerranéen : Corse, Maroc, Algérie,aussi bien en Tunisie, Syrie, Liban, Turquie, Albanie, Italie, Espagne, Portugal, ainsi qu'en Amérique du Nord (Californie, Floride, Louisiane, Basse-Californie). On le trouve partout dans l'Australie cultivable, grâce à son caractère robuste.</p> <p> </p> <p>Il a également été introduit dans diverses îles du Pacifique et à la Réunion, où il fait l'objet d'une culture généralement familiale et où il peut se montrer envahissant dans les milieux naturels.</p> <p> </p> <p><strong>Culture</strong></p> <p>Planter au soleil dans un sol bien drainé. Tailler avant la reprise de végétation. La taille en demi-tige permet de maintenir les fruits assez faciles d'accès. La taille annuelle consiste à aérer l'intérieur de l'arbre (novembre) et à supprimer les rameaux qui ont fructifié (l'arbre fructifie sur le bois de l'année).</p> <p> </p> <p>Soin : passer du blanc anti fourmis sur le tronc</p> <p> </p> <p>Dans l'hémisphère nord, la floraison a lieu du 1er novembre au 10 décembre selon la variété. La présence d'une plante mellifère en floraison pendant cette période augmente le rendement</p> <p> </p> <p>Le néflier du Japon apprécie les arrosages. Il faut supprimer beaucoup de jeunes fruits les années à hivers doux sinon ils restent petits.</p> <p> </p> <p>L'espèce est sensible au feu bactérien.</p> <p> </p> <p><strong>Multiplication</strong></p> <p>Semis possible avec des graines fraiches.</p> <p>La multiplication des variétés de néflier du Japon se fait principalement par greffage. Les porte-greffes sont le franc de néflier du Japon pour les haute-tiges et le cognassier pour les formes naines. Les arbres greffés produisent des fruits dans les deux ans alors qu'il faudra patienter 8 à 10 ans pour un arbre issu de semis.</p> <p>Le néflier du Japon se bouture assez difficilement.</p> <p> </p> <p><strong>Utilisation</strong></p> <p>    Arbre fruitier : les fruits (nèfle du Japon) doivent être récoltés mûrs pour être comestibles et, très sensibles aux chocs et aux frottements qui provoquent des taches sombres, supportent mal le transport. Cela limite fortement leur diffusion.</p> <p>    Le bibacier peut être utilisé comme porte-greffe pour le poirier sous climat chaud1. Il donnera un poirier de vigueur moyenne, utilisable pour les formes palissées, mise à fruits assez lente.</p> <p>    Arbre ornemental : ce sont des plantes très décoratives par leur feuillage persistant, couleur de rouille sous les feuilles. Les inflorescences en forme de grappes retombantes lui confèrent un aspect très exotique. Supporte le climat moyen de la région parisienne en exposition abritée.</p> </body> </html>
V 127
Graines Néflier du Japon ou Bibacier (Eriobotrya japonica)
Graines Goémon blanc, Mousse d'Irlande, Carragheen (Chondrus crispus)

Graines Goémon blanc,...

Prix 1,95 € SKU: MHS 101 CC
,
5/ 5
<!DOCTYPE html> <html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=UTF-8" /> </head> <body> <h2><span style="font-size: 14pt;"><strong>Graines Goémon blanc, Mousse d'Irlande, Carragheen (Chondrus crispus)</strong></span></h2> <h2><span style="color: #f60101; font-size: 14pt;"><strong>10 Graines par sachet.</strong></span></h2> <p><span>Chondrus crispus, aussi appelé Goémon blanc, Mousse d'Irlande ou Carragheen est une espèce d'algues rouges de la famille des Gigartinaceae. Elle est récoltée pour produire des carraghénanes.</span></p> <p><span>Cette algue rouge, très polymorphe d'aspect, mesure en général entre 7 et 15 cm de long. Sa couleur varie de pourpre à vert en passant par le brun, avec de nombreuses nuances intermédiaires. À l'état sec, Chondrus crispus prend un aspect presque corné.</span></p> <p><span>Cette algue s'attache au substrat par un petit crampon, surmonté d'un stipe fin, qui s'élargit en ramifications très lobées, aplaties, et en partie translucides. Ces lobes, de forme variée, peuvent se subdiviser en lobules, ce qui donne à l'algue un aspect "frisé" (d'où le terme "crispus").</span></p> <p><span>Une espèce très ressemblante, Mastocarpus stellatus, a un stipe enroulé sur les bords et a un aspect plus rugueux.</span></p> <p><strong><span>Répartition et habitat</span></strong></p> <p>Cette algue pousse sur substrat rocheux, au niveau de l'étage infralittoral.</p> <p>En Europe, elle pousse dans l'Atlantique, la Manche, la mer du Nord ; elle est rare en mer Baltique1.</p> <p><strong><span>Utilisation économique</span></strong></p> <p><span>Cette espèce, utilisée pour la fabrication de médicaments et en cuisine pour son pouvoir gélatinisant, était autrefois récoltée de façon traditionnelle. « Entrant dans l'eau jusqu'à la ceinture, les récolteurs, hommes, femmes et enfants, arrachent avec les mains ou coupent à l'aide de couteaux les touffes de la petite algue qui en certains endroits forme le tapis végétal sous-marin. Grossièrement trié, le lichen est exposé sur la grève et blanchi par la rosée et le soleil »4. Des procédés artificiels, utilisant des produits soufrés, permettaient d'améliorer et d'accélérer le séchage. Selon une estimation de 1915, pour une production française totale de 2 000 tonnes, le Finistère en récoltait environ 1 000 tonnes5.</span></p> <p><span>Chondrus crispus est pour l'industrie agro-alimentaire une source de carraghénane, utilisée comme épaississant, gélifiant et stabilisateur6 dans les laitages et les glaces7 et est donc un additif alimentaire: le E407 ou E407b. On le retrouve comme épaississant dans la fabrication de la bière et du vin ( procédé du collage). La Mousse d'Irlande est souvent confondue avec Mastocarpus stellatus (Gigartina mammillosa), Chondracanthus acicularis (G. acicularis) et d'autres algues type varechs8. Le carraghénane et l'agar-agar sont utilisés et cultivés en Asie pour les desserts à base de gélatine alimentaire, tel la gelée d'amande. La source majeur de carraghénane est l'algue tropicale du genre Kappaphycus et Eucheuma9.</span></p> <p><span>En Écosse (sous le nom (An) Cairgean en Gaélique écossais) et en Irlande, on la fait bouillir dans du lait, ensuite filtrée on y ajoute différents ingrédients, sucre, vanille, cannelle, brandy ou whisky10. On obtient ainsi une sorte de gélatine similaire à la Panna cotta, au tapioca, ou au Blanc-manger11. Au Trinité-et-Tobago Gracilaria spp est bouillie avec de la cannelle et du lait pour faire une boisson aphrodisiaque épaisse appelée Irish Moss (La Mousse d'Irlande)12. Au Venezuela elle est utilisée depuis des générations comme remède traditionnel pour le mal de gorge et la congestion pulmonaire, bouillie dans le lait et servie avec du miel avant de se coucher</span></p> </body> </html>
MHS 101 CC
Graines Goémon blanc, Mousse d'Irlande, Carragheen (Chondrus crispus)