Derniers Avis Produits

Il n'y a pas encore d'Avis sur les Produits.

dernières commandes

  •  
    mario rui da silva, paul, Portugal
  •  
    giuseppe, burago di molgora, Italy
  •  
    Zilien, PETITE ILE, France
  •  
    Ofelia , Timisoara , Romania
  •  
    Claudia, Aschach an der Steyr, Austria
  •  
    Slobodan , Kovilj, Serbia
  •  
    Danny, Westervoort, Netherlands
  •  
    Katarina , Malmö, Sweden
  •  
    Andrea, Langfurth, Germany
  •  
    ΚΩΝΣΤΑΝΤΙΝΟΣ, ΚΟΜΟΤΗΝΗ, Greece
  •  
    Therese, Tvååker, Sweden
  •  
    Normando, Meirinhas, Portugal
  •  
    Ola, Uppsala, Sweden
  •  
    ΑΝΔΡΕΑΣ, Ρόδος, Greece
  •  
    João, Praia da Vitória, Portugal
  •  
    Anette , Fredrika , Sweden
  •  
    Sergio, Vila Nova de Anços, Portugal
  •  
    Abdulrahman, Waterloo, Canada
  •  
    emmanuel, lille, France
  •  
    Harm, Boxtel, Netherlands
  •  
    maria, ano glyfada, Greece
  •  
    bernard, rumigny, France
  •  
    EMELIE, Veddige, Sweden
  •  
    Hannah, Berlin, Germany
  •  
    Paula, OLIVEHURST, United States
  •  
    Eva, Norwood, Canada
  •  
    Tibor, Szigetszentmiklós, Hungary
  • Hidekatsu, Kurashiki, Japan
  •  
    SERAFEIM, KARDITSA, Greece
  •  
    Nicola, Feltre, Italy

En promo

Il y a 3 produits.

Affichage 1-3 de 3 article(s)

Produit avec le temps réduit prix
Graines de Asiminier...

Graines de Asiminier...

Prix de base 7,50 € -1% Prix 7,43 € SKU: V 48
Restant :
,
5/ 5
<h2><strong>Graines de Asiminier trilobé (Asimina triloba)</strong></h2> <h2><span style="color: #fe0000;"><strong>3 graines par sachet.</strong></span></h2> L'<strong>asiminier trilobé</strong> (<em>Asimina triloba</em>) est un petit arbre de la famille des <em>Annonaceae</em> originaire d'Amérique du Nord où on l'appelle <em>pawpaw tree</em>. Le fruit charnu, l'asimine, est une baie comestible de forme oblongue, à chair crémeuse et dont le goût rappelle à la fois la banane et la mangue. <br /><br /> <h2><span id="Description">Description</span></h2> <h3><span id="Appareil_v.C3.A9g.C3.A9tatif"></span><span id="Appareil_végétatif">Appareil végétatif</span></h3> <p>L'asiminier trilobé est un arbre qui peut atteindre de 10 à 14 mètres de hauteur<sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-0">1</sup>. Le tronc atteint une vingtaine de centimètres de diamètre<sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-1">1</sup>. Son écorce, mince et lisse lorsqu'elle est jeune, devient plus rugueuse avec l'âge. De couleur brune, elle peut être tachée de gris notamment lorsqu'elle est jeune.</p> <p>Les bourgeons sont recouverts de petits poils brun rougeâtre ; les bourgeons terminaux sont plus grands que les bourgeons axillaires<sup id="cite_ref-rnc_2-0">2</sup>. Les rameaux grêles, recouverts de fins poils brun rougeâtre lorsqu'ils sont jeunes, portent de fines stries longitudinales. Ils deviennent glabres avec le temps.</p> <p>Les feuilles, portées par un pétiole court (de 5 à 10 <abbr title="millimètre">mm</abbr>)<sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-2">1</sup>, sont caduques et de disposition alterne. Leur couleur est vert soutenu dessus, plus pâle en dessous. Simples, de forme oblongue acuminée, elles mesurent de 15 à 30 <abbr title="centimètre">cm</abbr> de long et ont un port retombant<sup id="cite_ref-rnc_2-1">2</sup>. Souvent couvertes d’un duvet brun rougeâtre, elles dégagent une odeur plutôt désagréable lorsqu'elles sont froissées<sup id="cite_ref-rnc_2-2">2</sup>. Chaque feuille présente environ 15 nervures secondaires par côté du limbe<sup id="cite_ref-rnc_2-3">2</sup>.</p> <h3><span id="Appareil_reproducteur">Appareil reproducteur</span></h3> <div> <div><img alt="" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/25/Asimina_triloba_-_pawpaw_-_desc-flower.jpg/220px-Asimina_triloba_-_pawpaw_-_desc-flower.jpg" decoding="async" width="220" height="204" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/25/Asimina_triloba_-_pawpaw_-_desc-flower.jpg/330px-Asimina_triloba_-_pawpaw_-_desc-flower.jpg 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/25/Asimina_triloba_-_pawpaw_-_desc-flower.jpg/440px-Asimina_triloba_-_pawpaw_-_desc-flower.jpg 2x" data-file-width="500" data-file-height="463" style="border-width: 1px; border-image-width: initial;" /> <div> <div></div> Fleur d'<em>Asimina triloba</em></div> </div> </div> <div> <div><img alt="" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Owoce_Asymina.jpg/220px-Owoce_Asymina.jpg" decoding="async" width="220" height="220" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Owoce_Asymina.jpg/330px-Owoce_Asymina.jpg 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Owoce_Asymina.jpg/440px-Owoce_Asymina.jpg 2x" data-file-width="1024" data-file-height="1024" style="border-width: 1px; border-image-width: initial;" /> <div> <div></div> Fruit d'<em>Asimina triloba</em></div> </div> </div> <div> <div><img alt="" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/20/Asimina_triloba.jpg/220px-Asimina_triloba.jpg" decoding="async" width="220" height="147" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/20/Asimina_triloba.jpg/330px-Asimina_triloba.jpg 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/20/Asimina_triloba.jpg/440px-Asimina_triloba.jpg 2x" data-file-width="900" data-file-height="600" style="border-width: 1px; border-image-width: initial;" /> <div> <div></div> Graines d'<em>Asimina triloba</em></div> </div> </div> <p>Les fleurs sont solitaires ou réunies en petite grappe, leur port est tombant et elles ont une odeur assez désagréable<sup id="cite_ref-rnc_2-4">2</sup>. Elles apparaissent sur les rameaux de l'année précédente, avant ou pendant l'apparition des feuilles de l'année. Elles sont portées par un pédoncule mesurant un ou deux centimètres de long<sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-3">1</sup> et couvert de poils denses, bruns ou brun-rouge. L'inflorescence est précédée d'une ou deux bractéoles ovales ou triangulaires d’un ou deux millimètres de long et velues<sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-4">1</sup>.</p> <p>D'un diamètre de 4 <abbr title="centimètre">cm</abbr> environ<sup id="cite_ref-rnc_2-5">2</sup> (de 2 à 4 <abbr title="centimètre">cm</abbr>, rarement 5<sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-5">1</sup>), les fleurs ont une symétrie axiale et comptent trois sépales verts et six tépales de couleur rouge bordeaux. Les trois tépales extérieurs sont plus grands et étalés, ceux de l'intérieur sont dressés. Leur pollinisation est assurée par les insectes (entomogamie). Ces fleurs sont hermaphrodites, mais les arbres ne sont pas auto-fertiles. Une pollinisation croisée est nécessaire car les stigmates arrivent à maturité avant les étamines (fleurs protogynes). Cette pollinisation croisée est assurée par un papillon sur le continent américain, mais ce papillon n'existant pas sur les autres continents, cette opération est alors moins automatique et les production de fruits moindres<sup id="cite_ref-3">3</sup>. Chaque fleur compte de 3 à 7 pistils (rarement, jusqu'à 12)<sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-6">1</sup>qui, fécondés donneront autant de fruits.</p> <p>Le fruit charnu, l'asimine, est une baie de forme oblongue, généralement longue de 5 à 15 <abbr title="centimètre">cm</abbr><sup id="cite_ref-rnc_2-6">2</sup><sup>,</sup><sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-7">1</sup>, de couleur verte tirant sur le jaune à maturité. Il contient plusieurs graines aplaties, brunes, de 1,5 à 2,5 <abbr title="centimètre">cm</abbr> de long<sup id="cite_ref-EFloras16_juin_2013_1-8">1</sup>.</p> <p>La chair crémeuse, jaune, est comestible et a un goût particulier qui rappelle à la fois la banane et la mangue.</p> <h2><span id="R.C3.A9partition_et_habitat"></span><span id="Répartition_et_habitat">Répartition et habitat</span></h2> <div> <div><img alt="" src="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/59/Asimina_triloba_range_map.svg/220px-Asimina_triloba_range_map.svg.png" decoding="async" width="220" height="229" srcset="//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/59/Asimina_triloba_range_map.svg/330px-Asimina_triloba_range_map.svg.png 1.5x, //upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/59/Asimina_triloba_range_map.svg/440px-Asimina_triloba_range_map.svg.png 2x" data-file-width="1300" data-file-height="1353" style="border-width: 1px; border-image-width: initial;" /> <div> <div></div> Aire de répartition</div> </div> </div> <p>L'espèce est originaire de la partie est de l'Amérique du Nord, depuis le Canada (Ontario) et le nord-est des États-Unis (New Jersey, New York), jusqu'au sud-est des États-Unis (Floride, Louisiane).</p> <p>Il pousse sur sols humides, dans les plaines ou les sous-bois.</p> <h2><span id="Histoire.2C_taxinomie_et_syst.C3.A9matique"></span><span id="Histoire,_taxinomie_et_systématique">Histoire, taxinomie et systématique</span></h2> <h3><span id="Histoire_de_la_plante">Histoire de la plante</span></h3> <p>Les premiers écrits concernant les "pawpaws" datent du compte rendu de l’expédition de de Soto qui trouva en 1541 des tribus amérindiennes qui cultivaient le fruit à l’est du Mississippi.</p> <p>Le pawpaw était le dessert favori de George Washington et Thomas Jefferson en cultivait à Monticello<sup id="cite_ref-4">4</sup>.</p> <p>L’asiminier (orthographié "assiminier") est connu en Europe depuis la fin du XVIIIe siècle<sup id="cite_ref-5">5</sup>, mais n’y dépasse généralement pas la taille d’un arbuste.</p> <h3><span id="Histoire_du_taxon">Histoire du taxon</span></h3> <p>La première description scientifique de cette espèce date de 1753 ; elle a été réalisée par le naturaliste suédois Carl von Linné dans son ouvrage <em>Species Plantarum</em>, où il la nomme <em>Annona triloba</em><sup id="cite_ref-6">6</sup>. Le scientifique et mycologue sud-africain Christiaan Hendrik Persoon propose, en 1806, de transférer cette espèce dans le genre <em>Porcelia</em> dans son <em>Synopsis Plantarum</em>, mais cette proposition n'est pas retenue<sup id="cite_ref-7">7</sup>. En 1817, le botaniste et mycologue français Michel Félix Dunal transfère cette espèce dans le genre <em>Asimina</em> dans sa <em>Monographie de la famille des Anonacées</em><sup id="cite_ref-8">8</sup>. Enfin, en 1838, les botanistes américains John Torrey et Asa Gray proposent un transfert dans le genre <em>Uvaria</em> dans <em>A Flora of North America</em>, mais cette nouvelle proposition n’est pas retenue<sup id="cite_ref-9">9</sup>.</p> <p>Cette espèce présente plusieurs synonymes<sup id="cite_ref-10">10</sup>:</p> <ul> <li><em>Annona pendula</em> Salisb.</li> <li><em>Asimina glabra</em> Hort ex K. Koch</li> <li><em>Orchidocarpum arietinum</em> Michx.</li> </ul> <h2><span id="L.27Asiminier_trilob.C3.A9_et_l.27Homme"></span><span id="L'Asiminier_trilobé_et_l'Homme">L'Asiminier trilobé et l'Homme</span></h2> <h3><span id="Utilisation">Utilisation</span></h3> <ul> <li>Les fruits sont consommés aux États-Unis, soit frais, soit transformés en crèmes glacées, sorbets, yaourts ou pâtisseries. Ils sont parfois confondus avec la papaye à cause de leur nom vernaculaire en anglais, pawpaw ou papaw. C'est un fruit peu répandu en dehors des États-Unis. Il est très fragile et ne supporte (difficilement) le transport que s'il est cueilli avant maturité complète. <span title="Ce passage est confus.">Il est nécessaire de le conserver en réfrigérateur (il se conserve environ une semaine).</span><sup>[pas clair]</sup></li> <li>En 2012, des essais de transformation en eau-de-vie ont été réalisés par l'Agroscope de Wädenswil en Suisse, avec des résultats intéressants<sup id="cite_ref-11">11</sup>.</li> <li>C'est aussi un arbuste d'ornement, apprécié pour son feuillage. C'est son utilisation principale en France par exemple.</li> </ul> <h3><span id="Toxicit.C3.A9"></span><span id="Toxicité">Toxicité</span></h3> <p>Les fruits sauvages, bien que généralement comestibles, peuvent déclencher une dermatite chez certaines personnes et parfois une gastro-entérite grave lorsqu'ils sont ingérés<sup id="cite_ref-12">12</sup>.</p> <p>Comme toutes les anones, la plante est également riches en acétogénines, des neurotoxines inhibant la chaîne respiratoire mitochondriale, à l'origine de maladies neurodégénératives telles que la Paralysie supranucléaire progressive et la Dégénérescence cortico-basale.</p> <h3><span id="Culture">Culture</span></h3> <p>L'asiminier est moyennement rustique. <span title="Ce passage nécessite une référence (demandé le novembre 2012).">Les parties aériennes sont atteintes à partir de <span title="32 °F ou 273,2 K">0 </span><abbr title="degré Celsius">°C</abbr> et la plante meurt à partir de <span title="−13 °F ou 248,2 K">−25 </span><abbr title="degré Celsius">°C</abbr></span><sup></sup>.</p> <p>Il préfère un sol de type argileux, profond, riche et frais, avec une ligne d'arrosage en cas de besoin, de pH neutre à légèrement acide.</p> <p>La croissance de l’asiminier est faible les premières années car il commence par développer fortement son système racinaire avec une racine pivot <span title="Ce passage nécessite une référence (demandé le novembre 2012).">d'une fois et demie la hauteur du plant</span><sup>[réf. nécessaire]</sup>. Il vaut donc mieux, quand c’est possible, le semer directement en place (ou à défaut rempoter en pot de plus en plus grand chaque année).</p> <p>Les feuilles de l'arbre jeune de moins de deux ans craignent la forte exposition directe aux rayons du soleil. L'arbre sera plus résistant après plusieurs saisons.</p> <p>L’asiminier se reproduit difficilement par drageon, prélevable au début du printemps. À défaut, il forme naturellement des peuplements épais. Il est préférable de le reproduire par semis direct à l'extérieur. La racine étant très sensible, il faut déplacer la motte de terre avec toutes ces radicelles pour ne pas perdre le plant. Les graines doivent être semées rapidement car elles perdent leurs capacités germinatives en quelques semaines, sauf si elles sont conservées dans le bas d'un réfrigérateur, dans un sachet hermétiquement clos. La conservation peut ainsi durer plus d'une année. En cas de doute des capacités germinatives après cette longue conservation, il suffit d'extraire l'amande d'une graine ; si elle conserve sa fermeté et sa coloration blanchâtre, les autres graines sont indemnes également et prêtes à germer.</p> <p>Il n'est pas produit en pépinière en pot, ni en plein champ. Sa racine ne tolère pas d'être restreint dans un contenant et sa coupe risque d'entrainer la mort de l'arbre.</p> <p>L’asiminier a fait l’objet de nombreuses sélections au début du <abbr title="20ᵉ siècle">xx<sup>e</sup></abbr> siècle et il existe aujourd’hui de nombreux cultivars offrant des fruits de meilleure qualité que les variétés sauvages.</p>
V 48 (3 s)
Graines de Asiminier trilobé (Asimina triloba)
  • -1%

Produit avec le temps réduit prix
Graines De Potiron géant...

Graines De Potiron géant...

Prix de base 3,85 € -3% Prix 3,73 € SKU: VG 45
Restant :
,
5/ 5
<h2><strong>Graines De Potiron géant Lumina (Cucurbita maxima)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>5 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>C'est une plante herbacée annuelle à longues tiges très vigoureuses, rampantes, éventuellement grimpantes, qui s'accrochent par des vrilles à tout support.</p> <p>Les feuilles sont grandes, entières, cordiformes, à nervation palmée, formant cinq lobes arrondis.</p> <p>Les fleurs à sexes séparés (plante monoïque) sont jaune orangé.</p> <p>Les fruits sont très polymorphes. Ils varient, selon les variétés, par leur forme (sphérique plus ou moins aplatie, allongée, bosselée...), par leur taille (de moins d'un kilogramme à plus de 200 kg), par leur couleur à maturité (blanc, jaune, orange, rouge, vert, bleu-vert...). Un caractère spécifique est la section cylindrique du pédoncule, très gros et spongieux (subéreux). La chair est épaisse et de couleur jaune orangé.</p> <p>Les graines légèrement bombées, ovales, lisses, sont blanches et assez grandes : de 2 à 3 cm de long.</p> <p>Le potiron (Cucurbita maxima) est une plante de la famille des Cucurbitacées originaire des régions tropicales d'Amérique du Sud.</p> <p>Le potiron est largement cultivé comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité. Le terme désigne aussi ce fruit consommé comme légume. C'est l'une des cinq espèces de courges les plus couramment cultivées.</p> <p>Cette espèce est originaire du sud de l'Amérique du Sud (Argentine, Uruguay, Bolivie, Chili). Elle est largement cultivée dans tous les pays chauds et tempérés.</p> <p>Cette plante a été introduite en Europe et en Chine par les Portugais au XVIe siècle, comme toutes les courges (Cucurbita), d'ailleurs souvent confondues entre elles et même avec les gourdes (Lagenaria), déjà connues en Europe depuis l'Antiquité. C'est à Charles Naudin que l'on doit la distinction entre les différentes espèces, qu'il fit vers 1860, distinguant déjà 20 variétés de potirons.</p> <p>Différences entre « citrouille » et « potiron »</p> <p>Il ne faut pas confondre les potirons et les citrouilles qui appartiennent à deux espèces différentes.</p> <p>Dans le langage courant, le terme de citrouille (courge de l'espèce Cucurbita pepo et de la sous-espèce Cucurbita pepo ssp. pepo) est plus ou moins synonyme de potiron (courge de l'espèce Cucurbita maxima). Ce sont tous deux des cucurbitacées, autrement dit, des courges.</p> <p>La citrouille est de forme ronde et de couleur orange. Son pédoncule est dur et fibreux, avec cinq côtés anguleux, sans renflements à son point d'attache. Sa chair est filandreuse. C'est elle que l'on utilise à Halloween.</p> <p>Le potiron est plus ou moins aplati, sa couleur va d'un orange rougeâtre au vert foncé. Son pédoncule est tendre et spongieux, cylindrique et évasé près du fruit. La chair du potiron est plus sucrée, savoureuse et moins filandreuse que celle de la citrouille.</p> <p>Dans le langage courant, ces différents termes sont souvent confondus. Le mot « courge » est un terme générique qui peut s'appliquer à toutes les variétés cultivées du genre Cucurbita. Si l'on veut être plus précis, voici les termes admis pour désigner les variétés des différentes espèces cultivées :</p> <p>Cucurbita maxima : les potirons, les potimarrons, les giraumons, les kabochas</p> <p>Cucurbita ficifolia : la courge de Siam</p> <p>Cucurbita pepo : les courges, les citrouilles, les courgettes, les pâtissons</p> <p>Cucurbita argyrosperma (surtout cultivée aux États-Unis) : la courge du Mexique</p> <p>Cucurbita moschata : les courges musquées, la 'doubeurre'</p>
VG 45 (5 S)
Graines De Potiron géant Lumina
  • -3%

Produit best-seller

Variété du Japon

Produit avec le temps réduit prix
Graines de Wasabi (Eutrema...

Graines de Wasabi (Eutrema...

Prix de base 7,50 € -0,01 € Prix 7,49 € SKU: MHS 4
Restant :
,
5/ 5
<h2 class=""><strong>Graines de Wasabi (Eutrema japonicum)</strong></h2> <h2><span style="color: #ff0000;"><strong>5 graines par sachet.</strong></span></h2> <p>Le wasabi (山葵) (traduction littérale :&nbsp; rose trémière des montagnes ) ou Eutrema japonicum est une espèce de plantes de la famille des Brassicacées, du genre Eutrema (ou Wasabia, du wasabi (山葵属?) que l'on trouve en Asie. Cette espèce est originaire du Japon, très proche du raifort et dont la racine est utilisée sous forme de pâte comme condiment dans la cuisine japonaise. Les autres variétés d’Eutrema japonicum, les plus répandues sur le marché, sont E. japonicum (daruma, 达磨) et E. japonicum (mazuma, 真妻). Par extension, le terme wasabi désigne en français aussi bien la plante que le condiment.</p> <p><strong>Description</strong></p> <p>Le wasabi est une plante vivace qui appartient à la même famille botanique que le raifort et la moutarde. La zone de répartition naturelle du wasabi s'étend de l'île de Sakhaline jusqu'à celle du Kyūshū3. Il pousse naturellement sur les berges des ruisseaux, des cours d'eau et des sources situés sur les versants frais des montagnes.</p> <p><strong><em>Consommation</em></strong></p> <p><strong>Saveur</strong></p> <p>La racine de wasabi est riche en isothiocyanates et sinigrine. Lors de la préparation, le broyage crée une réaction enzymatique lui donnant sa saveur typique, âcre. Cette saveur est apportée par l'isothiocyanate de 6-méthylhexyle, l'isothiocyanate de 7-méthylheptyle et l'isothiocyanate de 8-méthylthiooctyle. Si l'effet est très proche de celui de la moutarde, le goût et le parfum en sont plutôt éloignés.</p> <p><strong>En cuisine</strong></p> <p>On utilise la racine, une sorte de raifort japonais, vert, au goût extrêmement fort, moins fort cependant que celui du raifort occidental, mais bien plus piquant.</p> <p>On trouve le wasabi sous forme de pâte prête à l'emploi, conditionnée en tube, ou bien sous forme de poudre à mélanger à de l'eau pour obtenir une pâte, conditionnée en boite ou en sachet, dans les épiceries chinoises, coréennes ou japonaises. Ces conditionnements sont souvent traduits par erreur en raifort, mais le raifort est beaucoup plus doux que le wasabi, et ils ne peuvent donc être confondus. Le meilleur wasabi se trouve plus classiquement en racine fraiche, que l'on râpe.</p> <p>Le wasabi s'utilise principalement pour relever les nigirizushi (le cuisinier en place une petite noix entre le riz et le poisson) et les sashimi (plat japonais de poisson cru). On évitera de le mélanger à la sauce soja, ce qui dénature son goût et fait montre de piètres manières de table. À l'origine, il était utilisé en cuisine pour ses propriétés antibactériennes. De façon générale, il agrémente les plats de poisson ou de viande.</p> <p>On trouve également, sous le nom de Wasabi Peas, des cacahuètes, des pois de soja vert ou des petits pois grillés et enduits d'une pâte à base de wasabi et d'origine thaïlandaise. Les Japonais le font également avec du soja vert.</p> <p>Au Japon, différentes pâtisseries et sucreries (bonbons) sont également parfumées au wasabi.</p> <h3><strong><span class="tlid-translation translation" lang="fr" xml:lang="fr"><span title="">Chers clients, veuillez noter que vous ne pouvez pas acheter de graines de Wasabi en provenance de Chine.</span> <span title="">Toute la Chine, les vendeurs vous enverront des graines de moutarde normales ou une sorte d’autres graines.</span> <span title="">Vous pouvez maintenant voir sur nos photos à quoi ressemblent les vraies graines de Wasabi.</span></span></strong></h3> <script src="//cdn.public.n1ed.com/G3OMDFLT/widgets.js"></script>
MHS 4
Graines de Wasabi (Eutrema japonicum)
  • -0,01 €